A partir d‘aujourd’hui et jusqu’à dimanche se tient le cinquième salon de l’immobilier et du tourisme portugais, au parc des expositions à Paris, porte de Versailles. Il vise ceux qui cherchent à s’expatrier…

Un air de fado. Du poisson grillé. Des loyers 6 fois moins chers qu’à Paris. Et un impôt sur le revenu presque divisé par deux. Et si on quittait la France ? Et si on s’installait à Lisbonne ?

J’ai regardé la plaquette de presse du salon de l’immobilier et du tourisme portugais…et ça m’a l’air sérieux..

C’est organisé par la chambre de commerce et d’industrie franco-portugaise.

Super opération séduction à l’attention de nous, les Français, enfin surtout pour les plus âgés : si vous pouvez apporter la preuve que vous habitez au Portugal 183 jours par an, vous ne payez plus d’impôt sur le revenu pendant 10 ans, la mesure a été adoptée en 2013 par le Portugal : ce qui a attiré 25000 Français en 3 ans (des retraités à 80%).

Le Portugal, nouveau paradis fiscal ?
Le Portugal, nouveau paradis fiscal ? © Radio France

Mais ça, ça pourrait bien changer. Si vous êtes jeune, Français et diplômé, vous intéressez aussi le Portugal.

Architectes, ingénieurs, artistes, sculpteurs, auteurs, musiciens, dentistes, médecins, auditeurs et conseillers fiscaux, profs de fac, archéologues, biologistes, avocats et cadres sup…c’est pas le tapis rouge de Cannes que vous déroule le Portugal mais presque !

Votre taux d’imposition passe à 20% sur le revenu général perçu au Portugal, grâce à un statut créée spécialement pour vous: le statut de « résidentiel non habituel »…statut dont vous pouvez bénéficier pendant 10 ans.

Et pour un peu que vous soyez jeune et entrepreneur, alors là on n’est pas loin de l’eldorado (toujours si l’en croit la plaquette du salon) pas de casse-tête administratif, vous créez votre entreprise en moins d’une heure…

Comment ça marche?

Et bien le dispositif s’appelle « Empresa na Hora », mis en place tout spécialement par le Ministère de la justice… pour regrouper sur un guichet unique tous les papiers à fournir.

Mais pas sûr que ça passe bien auprès des Portugais. L’an dernier, l’hebdomadaire l’Expresso dénonçait " les nouvelles invasions françaises"…écoeuré de voir leur pays devenir je cite encore « un paradis fiscal pour ces Français qui fuient l’imposition de François Hollande ». Mais surtout ce qui passe mal c’est que l’arrivée de nos ressortissants à fort pouvoir d’achat affecte le prix de l’immobilier. De nombreux Portugais ont perdu leur logement à cause de la crise et du système d’hypothèque qui les liaient à leur banque.

Les prix ont baissé, formidable aubaine pour les Français qui les font maintenant remonter…tout comme les Anglais et les Allemands plus présents encore dans le pays.

Si on était cynique on pourrait donc résumer ce salon qui s’ouvre aujourd’hui d’une formule:

Le Portugal va encore mal… Profitez-en. !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.