Avec 334 divorces en France par jour et neuf millions d’enfants dont les parents sont séparés, la gestion des gardes alternées ou pas est devenue un créneau de développement pour plusieurs start-up.

Divorce
Divorce © Fotolia

Si, au final, la solution choisie est la garde alternée : une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre… il reste qu'il faut s’accorder sur le planning, le budget, les papiers d’identité, le carnet de santé, le bulletin scolaire, les "doudous", l’alimentation, le sommeil, les anniversaires, les activités… et j’en passe.

La start-up facilfamily , par le biais d’une appli sur smartphone, vous permet de partager le maximum d’informations sur votre téléphone…

Dans les Pays de la Loire, la SNCF envisage un partenariat précurseur avec une autre start up : lokomokidz , pour les parents qui, en plus de ne pas s’entendre, n’habitent pas dans la même ville.

Quand vous avez des Nantes-Reims à faire régulièrement, comme Anne-Cécile Michelet, la créatrice de cette start-up, qui se dévoue pour faire les 1500 kilomètres aller-retour, bref pour se pourrir un week-end?

À partir du mois de juin, les parents qui le souhaitent s’inscriront sur lokomokidz.fr , pour se porter volontaire, ou, plus intéressant, trouver un autre parent pour le faire à leur place.

Vous payez le billet du parent qui accompagne vos enfants, plus une commission au site qui vous a mis en relation ( 20% du prix du billet) et vous ne passez pas votre week-end dans le train !

Pour l’instant, Anne-Cécile Michelet a mis 6500 euros dans sa start-up, essentiellement pour bâtir le site et le gérer.

En juin prochain, la SNCF, qui ne fera pas de profit dans cette affaire, rôdera les premiers trajets d’abord essentiellement sur les TER et les ouigos

Lancement officiel en septembre prochain, l’idée étant d’encourager le maximum de parents, et les 5400 agents de la SNCF de la région à s’inscrire.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.