Taxi contre Uber
Taxi contre Uber © Radio France / Emmanuelle Frezza

Du nouveau concernant Uber: certaines données de votre vie privée peuvent impacter votre facture…

Imaginez.

Il est 1 heure du matin.

Vous quittez une soirée.

Il fait froid, il pleut, vous voulez rentrer chez vous, et in extremis, alors que votre batterie s’affiche en rouge, vous commandez un Uber de votre smartphone. Ouf me direz-vous. Tout va bien. Le plan galère est évité.

Sauf que…selon les informations recueillies par le site Slate.fr, Uber a accès à cette petite partie de votre vie.

Et ça change tout.

Car, un client sans batterie est un client à sa merci…

Le responsable de la recherche économique d’Uber, a eu la maladresse de s’en vanter auprès d’un journaliste de la NPR, la chaîne de télévision américaine…

La firme de VTC a pris sa calculatrice et abouti à la conclusion suivante: à moins de 5% de batterie, l’utilisateur est prêt à payer sa course le double, voir le triple du prix initial.

Et Uber s’en sert?

Vous n’y pensez pas! Officiellement, absolument pas…

Mais c’est un petit rappel du rapport de force redoutable que constitue l’offre et la demande.

Quand votre batterie est chargée à ras bord et que vous constatez que la course est supérieure à son prix habituel, vous pouvez très bien attendre que son prix baisse de nouveau.

Aujourd’hui l’algorythme qui détermine le prix de votre course dépend du nombre de véhicule en circulation et le nombre de personnes qui veulent une course. Suivant ce rapport votre course peut varier de 1 à 4 fois le prix initial.

Ce qui n’est pas le cas pour les taxis

Non, un taxi, quand vous le hélez dans la rue, ne sait rien de vous. Il vous applique indifféremment le même tarif…deux mètres étalons: la durée de la course et les kilomètres parcourus…

Il n’a pas accès non plus au contraire d’Uber, ni à votre niveau de batterie, ni à vos photos, ni à vos contacts, ni bien sûr à votre géolocalisation.

Données là encore, hormis la dernière, qui pour l’heure ne sont pas utilisée par Uber…de quoi les voir d’un autre oeil peut-être

Surtout quand on sait que l’américain considère prochainement l’utilisation de voiture sans chauffeur…un prototype a été lancé ces derniers jours dans les rues de Pittsburgh en Pennsylvanie…on peut légitimement s’interroger sur l’évolution de son modèle économique et de l’élaboration de ses tarifs.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.