Trois marques américaines emblématiques ont dévoilé cette semaine leurs résultats trimestriels. En forte baisse pour deux d’entre elles: tout un symbole.

Vous entendez ce dérapage? C’est celui de la nouvelle Harley électrique pilotée par la Black Widow, Scarlett Johansson dans le dernier Avengers. Sauf quele dérapage, c’est surtout dans les comptes de Harley qu’il a eu lieu. Résultat : une chute de 12% de sa cotation à Wall Street mardi.

Le mythique fabricant de moto a dégagé un bénéfice net de 140,3 millions de dollars au 3ème trimestre, soit 10 millions de moins que l’année dernière, ce qui a beaucoup déçu les analystes.

Déçus aussi par le chiffre d’affaires: ils attendaient 1,2 milliard de dollars. Ils ont dû se contenter d’1,14 milliard.

Des chiffres en baisse révélateurs de ventes en chute: environ 1000 motos de moins vendues que l’an dernier ces trois derniers mois. En juin dernier pourtant, Harley clôturait l’exercice dans le vert. La marque mythique va-t-elle encore caler longtemps? A surveiller…

Les comptes de Coca-Cola sont également dans le rouge. Rouge comme son étiquette. Son bénéfice net s’est effondré de 31%, à 1,45 milliard de dollars, chiffre d’affaire en recul de 5%, là encore en dessous des attentes du marché. Mais la hausse du dollar a fortement impacté ses ventes.

Un peu poisseux, donc, Coca qui s’est vu annoncer un petit redressement fiscal : 3,3 milliards de dollars à la rentrée. Le fisc américain lui reproche d’avoir minoré ses revenus de 2007 à 2009 après avoir externalisé ses profits à l’étranger. Coca-Cola conteste, mais 3,3 milliards c’est quand même la moitié du bénéfice net réalisé l’an dernier par le groupe. Autant dire: beaucoup.

Enfin, McDonald's a également connu une belle descente cette année, avec une remontée cette semaine. Depuis un an, le numéro 1 du fast food mondial était en perte de vitesse.

Mais depuis un an McDo se battait donc à grand coup de communication pour dire qu’il changeait: des hamburgers à l’œuf, des nuggets de poulets élevés sans antibiotiques et dans les menus pour enfants. Promis, pas d’hormone de croissance. Sans compter de nouvelles offres : des petits-déjeuners disponible 24h sur 24 : « J’ai changé » n’a cessé de répéter McDo.

Est-ce que Coca et Harley vont en tirer les même conclusions ? A voir.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.