L’impression 3D est en train de révolutionner l’économie. Mais le mouvement s’accélère avec de nouvelles possibilités : l’impression de maisons entières en 3 dimensions.

imprimante 3D
imprimante 3D © Hélène Chevallier

Imaginez une imprimante géante, haute comme un immeuble…

De ses têtes d’impression ne sort pas de l’encre ou du plastique mais du ciment. Pas de parpaings, pas d’échafaudage, pas de truelle et pas un ouvrier : la machine est programmée pour élever tout le bâtiment.

Aujourd’hui c’est encore une utopie née du cerveau d’un professeur d’université de Los Angeles - Berokh Khosnevis.

La solution qu’il propose porte un nom : « Le Process Contour Crafting » : cette imprimante géante. Elle doit permettre de construire des maisons en 24 heures chrono, au moindre coût. De quoi selon lui éradiquer les bidonvilles de la surface de la planète.

Et son rêve s’est très récemment rapproché de la réalité.

Une société chinoise, la « Shangaï WinSun Decoration Design Engineering compagnie » vient d’imprimer 10 maisons en 24 heures…Elle a imprimé les pièces qu’elle a ensuite assemblées. Pour ça elle a utilisé une imprimante de 32 mètres de long, 10 mètres de large et un peu plus de 6 mètres de haut.

Pour un coût total de 3500 euros la maison.

L’explication de ce prix faible se trouve dans la matière première utilisée qui ne coûte rien. Ce sont des déchets et des surplus industriels qui viennent de chantiers ou d’usines désaffectées. Et tout est recyclé.

Et ce n’est pas un projet isolé : plus proche de nous, à Amsterdam vous avez un chantier qui s’appelle « Canal house ». Canal house c’est une maison encore en projet. 13 chambres construites sur le mode des legos : des petites briques imbriquée les unes aux autres. Même Barak Obama s’est rendu sur le chantier!

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.