Ce sera le 1er mai prochain, l’ouverture à Milan de l’exposition universelle, jusqu’au 31 octobre. Même si tout n’est pas au point, loin de là, le gouvernement italien attend tout de même de belles retombées économiques.

Affiche de l'exposition Milan 2015 à venir.
Affiche de l'exposition Milan 2015 à venir. © MATT CORNER/EMMEVI PHOTO/MAXPPP

Con te Partiro! C’est bien beau, encore faut-il savoir quando ! En tous cas, Andrea Bocelli, lui, est dans les starting-blocks. C’est lui qui va ouvrir la soirée inaugurale de l’exposition universelle de Milan le 30 avril prochain, avec un grand concert en plein air.

Le chanteur Andrea Bocelli sans doute l’un des seuls à être vraiment prêt. Ce qui est moins vrai en revanche -et c’est dommage- pour le pavillon italien. Il y a trois semaines, le Corriere della Sera annonçait qu’il serait encore en chantier le 1er mai. Même le Premier Ministre italien a admis qu’il y avait tanti et tanti problemi que l’ouverture le 1er mai relevait du miracle… miracolo ! La presse italienne bien sûr se déchaîne, redoutant que le pays offre à voir le pire de l’approximation italienne.

Où en est le chantier? C e n’est pas par le service de presse du site officiel que vous pouvez le savoir !

Quand vous appelez les 7 numéros disponibles, vous tombez invariablement sur un message d’absence.

Les rames de métro, la bretelle d’autoroute et le tronçon ferroviaire qui mènent à la banlieue de Milan, où se trouve le site de l’exposition sont toujours en cours de construction. Quant aux panneaux de signalisation pour vous guider, mieux vaut ne pas compter dessus.

Ce qu’on sait en revanche, c’est que 7500 ouvriers se relaient jour et nuit sur les 110 hectares du site pour accueillir les 24 millions de visiteurs attendus.

On explique ce retard entre autres par la corruption: le directeur général des travaux, Angelo Paris, s’est vu reprocher quelques trucages dans les appels d’offres.

Et puis il a fallu faire avec moins de moyens: un budget de 1,3 milliard au lieu de 1,6 milliard initialement.

Ceci étant dit, 8 millions de billets ont d’ores et déjà été vendus et les Italiens espèrent beaucoup du retour sur investissement: 10 milliards pour l’Italie, dont 5 milliards pour le tourisme.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.