Qwant, le moteur de recherche Made in France
Qwant, le moteur de recherche Made in France © Qwant

Des moteurs de recherche en passant par les voitures sans pilote et les lunettes connectées… La prééminence du géant Google dans les nouvelles technologies semble aujourd'hui incontestée. Et pourtant, des PME françaises osent s'attaquer à la forteresse, avec un certain succès !

S'il fallait une image pour résumer la bataille engagée par les Français, ce serait Dartagnan face à une colonne de chars.

D'un côté, vous avez les start-up nationales. De l'autre, Google le géant mondial du web et ses 37 milliards de chiffre d'affaires l'an dernier. Et pourtant, les Français, dans certains secteurs, commencent à faire le poids. Un exemple: Criteo, une start-up qui fait de la pub en ligne. L'an dernier elle a réalisé 272 millions d'euros de chiffre d'affaires, sa croissance a été vertigineuse (89%), et elle vient tout juste de demander sa cotation au Nasdaq, la bourse américaine.

Thomas Jean Jean, le directeur des activités françaises , exprimait sa satisfaction il y a quelques jours au Hubforum :

"Le display à la perf", c'est simplement un algorithme. Il a été mis au point par des ingénieurs des mines et de Supélec et il permet d'analyser le goût des internautes et de leur envoyer la bonne fenêtre publicitaire au bon moment.

Dans ce secteur de l'innovation pure, face à Google, comment les Français peuvent-ils faire le poids?

Avec Ora, par exemple, les lunettes connectées. Elles sont fabriquées en Bretagne par la société Optinvent, et sur la forme, n'ont rien à envier aux Google Glass, à condition de ne pas être trop exigeant sur les applications.

En terme de prix, elles sont aussi moins chères que les prototypes vendus par Google: 700 euros contre 1100 euros pour le géant américain.

Ca, c'est pour les lunettes, mais en France, à Lyon plus précisément on n'a pas attendu Google pour voir rouler les premiers véhicules sans pilote : Navia, hyper silencieux, peut transporter 8 personnes sans chauffeur. Son prototype se vend 170 000 euros l'unité. Et la société qui les produit, Induct, compte bien en vendre entre 120 et 150 l'année prochaine.

Côté moteur de recherche, seul l'irréductible moteur de recherche français Qwant peut s'aventurer sur ce terrain de jeu où Google est tout puissant.

Et quand on demande à Jean-Manuel Rozan comment il compte faire sa place sur un marché français occupé par Google à 90%, voici ce qu'il répond à nos confrères de la Chaîne techno :

Finalement, ces entreprises ont donc une chance de détrôner un jour le géant du web américain.

Facebook a bien commencé dans une chambre d'étudiant. Et puis certains ont connu une chute vertigineuse après avoir été au plus haut : Blackberry ou Nokia, l'ex roi des téléphones portables en sont les meilleurs exemples.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.