L’entretien annuel d’évaluation pour ceux qui l’ont vécu ça peut donner ça :

En résumé, pour le salarié l’entretien annuel a souvent le goût d’un rendez-vous manqué : on en attend beaucoup et il n’en ressort pas grand chose. Et pas toujours à cause du chef d’ailleurs.

Mais aussi parce qu’il faut rentrer dans les cases très formatées d’un formulaire aux termes parfois abscons_ du style : « vous allez me confirmer la cohérence de cette projection avec les responsabilités précédentes…»_

Mais la mentalité est peut-être en train de changer. Un certain nombre de startup vous proposent maintenant d’évaluer à votre tour votre N+1.

Eval and Go propose ce service aux entreprises sous forme de sondage. Vous avez également Zest , un site qui propose au patron d’analyser l’humeur de ses salariés, leurs retours sur leur hiérarchie, tout en gardant un œil ouvert sur leurs idées. Le slogan : « Working together, towards pleasure ».

L'ennui au travail
L'ennui au travail © radio-france

Et certaines entreprises ont commencé à évaluer leur chefs : __ commeDavidson Consulting , cabinet de conseil de 1600 salariés qui notent leurs chefs tous les mois. Humeur, équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, disponibilité de la hiérarchie : ils évaluent tout et leur rapport arrive tous les mois sur le bureau du PDG qui peut ensuite voir la liste des salariés mécontents. Chez Davidson Consulting il est arrivé que le patron refuse des augmentations et n’a pas hésité à se séparer des chefs qui posaient trop de problèmes.

EtDavidson Consulting a d'ailleurs été élue première entreprise où il fait bon vivre en France, selon un classement effectué chaque année par l’institut Great Place to Work .

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.