C’est une invention tout droit sortie de la Sillicon Valley qui connait un immense succès : une application qui sert à envoyer les deux lettres « YO ! »

Je viens de vous envoyer un Yo sur votre portable ! Bon, c'est vrai, on dirait une blague. D'ailleurs, c'est comme ça que cette application a été lancée le 1er avril dernier.

le gouvernement alerte les ministères sur l'utilisation des smartphones
le gouvernement alerte les ministères sur l'utilisation des smartphones © reuters

Mais depuis, 4 millions de Yo ont été envoyés par 50 000 utilisateurs. L’application sur iOs et Androïd a procédé à une levée de fonds : elle a récolté plus d’1,2 millions de dollars de promesses de financement.

Devant un tel succès, son créateur a même quitté sa vie en Israël pour s’installer à San Francisco, histoire de se consacrer au plein développement de son outil.

Le potentiel est énorme, parce que vous pouvez l’utiliser comme un système d’alerte lié à un événement précis : vous pouvez m’envoyer un Yo à chaque fois que le 5/7 commence. Charline peut envoyer un Yo pour prévenir que c’est l’heure du billet. Un club de foot peut envoyer un Yo à ses supporters quand son équipe marque un but, une marque quand elle sort sur le marché un nouveau produit… Vous pouvez aussi l’utiliser comme un bip lors d’un appel manqué. Un Yo veut alors dire « rappelle-moi ».

Le slogan sur le blog de l’utilisateur résume bien l’affaire : « Yo, c’est la communication à 0 caractère ».

Une autre application également surprenante vient d’apparaître sur Apple et qui devrait elle aussi connaître un grand succès : c’estStep-in

Grâce à cette application, vous gagnez des points que vous cumulez pour accéder à des bons de réduction rien qu’en passant devant la vitrine . Plus besoin de carte de fidélité. Un investissement d’un million d’euros a été mis en place pour son lancement.

Savez-vous qui on trouve au conseil d’administration de la start-up ? Xavier Niel, de Free, Jacques-Antoine Granjon, de Venteprivée.com, ou encore Viadéo.

Les idées les plus simples sont parfois celles qui rapportent le plus, c’est en tous cas le pari qu’on fait ces trois hommes.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.