Pour les futurs bacheliers français, nous sommes en France en pleine période des inscriptions à l’université.

Eh bien aux Etats-Unis, de plus en plus de jeunes femmes financent leurs études en faisant appel à des millionnaires: des « sugardaddys » (des « papas gâteaux »). Un site en a même fait sa fortune: seeking arrangement.com.

Impression écran Sugardaddy
Impression écran Sugardaddy © www.sugardaddy.fr

Je vous décris la vidéo qu'on pouvait voir en ligne il y a quelques semaines encore : on y voit une jeune étudiante pauvre, qui n'arrive pas à joindre les deux bouts, désespérée devant ses factures. Mais elle s'inscrit sur le site et comme dans le film Pretty Woman, là voilà toute pimpante habillée de vêtements de marque. Le miracle, c'est ce prince charmant qui l'emmène faire un tour au volant d'une Porsch. C’est un papa gâteau aux yeux pleins de sous-entendus.

C'est tout l'objet de ce site américain: mettre en relation des hommes riches et âgés avec des jeunes femmes dont ils obtiennent des services, leurs « sugarbabies ». En échange, elles ont droit à un salaire mensuel qui peut varier de 1.000 à 10.000 dollars par mois, mais aussi des cadeaux des voyages tant qu'elles se plient aux volontés de leur mentor.

Ici, il est bien question de relation sexuelle. C'est d'ailleurs sans complexe que le fondateur du site à Las Vegas, Brandon Wade l'assume. Pour lui, il ne s'agit pas de prostitution, mais plutôt d'un commerce entre deux adultes où les termes de l'échange sont clairs… Romantiques s'abstenir.

Brandon Wade :

Les gens sont intéressés par l'argent et le sexe… C'est le but de n'importe quel site de rencontre. Les gens espèrent rencontrer quelqu'un qui les attire sur le plan chimique dans le but d'une relation sexuelle.

Ce site fait désormais concurrence aux plus grands sites de rencontres américains. Avec plus d'1,2 million de membres: seekingarrangement.com rivalise avec le champion toutes catégories aux Etats-Unis : match.com. En sachant qu'un mécène finance en général environ 10 jeunes femmes, le site compte donc

100 000 mécènes et 900 000 jeunes femmes. Le portefeuille est le gage d'entrée puisqu’un sugardaddy paie environ 50 dollars par mois pour s'inscrire. Et à la différence des sites de rencontres classiques, on lui demande d'afficher ses revenus sur son profil, et de préciser combien il est prêt à débourser pour fréquenter une jolie femme.

Seekingarrangement.fr est l'antenne française du site de Brandon Wade. Vous avez également sugardaddy.fr, site basé à Annecy, où les messages sont sans ambiguïté aucune.

Pour l'instant, ces sites revendiquent quelques milliers d'adhérents. On est donc encore loin des Etats-Unis.

Il faut dire que le prix des études en France est sans commune mesure: pour le logement, l'inscription à la fac, le transport et la nourriture, vous pouvez vite arriver à plus de 60 000 dollars en Amérique du Nord.

En France, une année d'étude c'est entre 10 000 et 15 000 euros. En gros, ça vous laisse la possibilité d'une idylle avec un camarade de classe pauvre.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.