En ce mercredi, jour de sorties ciné, on parle du film « Le Domaine des Dieux ». C’est la dernière aventure d’Astérix, une superproduction financée par M6. La chaîne de télé prend donc un gros risque : se lancer dans le business des films d’animation, face aux Américains.

Pour soumettre l’Armorique, César a trouvé l’idée: raser la forêt des Gaulois et y développer un bon gros complexe immobilier. Des résidences romaines flambant neuves au milieu des sangliers : voilà pour le pitch.

Maintenant, pour ce qui se passe dans les coulisses de ce film, il faut imaginer l’inverse de l’Histoire qu’on connaît: c’est un comme si le petit village gaulois se mettait à en tête d’aller conquérir Rome… Voilà les Français décidés à aller chercher les Américains sur un terrain qu’ils connaissent bien, surtout à la veille de Noël: les films d’animation familiaux dont les Américains ont le quasi monopole.

Pourtant, les Français ont leur chance.

Le Domaine des Dieux
Le Domaine des Dieux © Radio France

Du moins, ils s’en sont donnés les moyens. Pour cette bataille, pas de potion magique dans la gourde, mais un gros budget dépensé par M6 : 37 millions d’euros et une sortie aujourd’hui en France dans 697 salles.

Astérix, c’est aussi un personnage qui a presque toujours marché.

En 1967: la première adaptation de la BD avait fait 2 millions 400 mille entrées. En 1976, « Les Douze travaux d’Astérix », 2,2 millions d’entrées. Et puis, sans parler d’animation le film d’Alain Chabat, « Mission Cléopâtre », en 2002, avec Jamel Debbouze, avait fait un carton.

On oubliera « Astérix au service de sa majesté » avec 4 millions d’entrées : honorable sur le papier, mais un échec au regard d’un budget était pharaonique (62 millions d’euros).

Ensuite, l’un des deux réalisateurs du film, Louis Clichy, connaît bien la machine américaine . Il a tout appris chez Pixar, en travaillant sur « Wall E », « Ratatouille », et « Là-haut » : une bonne école.

Enfin, le film a déjà du succès à l’étranger : il a été acheté par les Russes, les Allemands, les Grecs et les Turcs

Tout dépend maintenant de ce qui va sortir chez les concurrents.

Mais là aussi, le terrain semble sécurisé. L’an dernier, il y avait « La Reine des Neiges » de Disney: (5 millions de Français là on ne lutte pas). Mais cette année, Disney sortira son film en Février.

Reste tout de même « Paddington » de Studiocanal, qui sort le 3 décembre, et « Les Pingouins de Madagascar », de Dreamworks arrive bientôt. Mais les petits gaulois ont une bonne semaine pour occuper le terrain…

Ils ont donc toutes les chances, sinon de conquérir, au moins de résister!

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.