À votre avis, quelle est l’une des professions les plus corrompues au monde ?

Comptable ! Qu’est-ce qui permet de dire ça ? Une étude réalisée par la profession elle-même, entre juillet et septembre cette année et publiée dansAccountancy Age , un magazine professionnel britannique spécialisé, extrêmement sérieux.

La recherche, menée par un bureau d’études CareersinAudit.com, a porté sur 1700 comptables à travers le monde, dont 400 en Grande-Bretagne.

Résultat : quatre comptables sur dix avouent avoir maquillé des comptes pour des raisons commerciales, à la demande de leur hiérarchie. Vingt-cinq pour cent estiment que leurs dirigeants truquent les chiffres pour induire leur clientèle en erreur. Ils sont donc 54% à souhaiter que leurs dirigeants respectent plus la morale.

Aux États-Unis par exemple, beaucoup ont encore en tête le scandale Enron, le géant de l’électricité, qui avait accumulé les pertes à cause de spéculations douteuses.

Par un habile tour de passe-passe, les comptables avaient métamorphosé les pertes en bénéfices et Enron avait fini par couler, entraînant Arthur Andersen, qui auditait ses comptes, dans son sillage.

Il y a des garde-fous, d’une certaine manière. En Angleterre, depuis 2010 unBribery Act , un dispositif anti-corruption inscrit dans la loi. Depuis 2013, il existe aussi une autre loi censée protéger les lanceurs d’alerte. Sauf que cette protection est toute théorique.

Et en France ? Le problème se situe moins au niveau des ordres donnés par la hiérarchie et plus au niveau des profils des comptables. Premier trimestre 2014 : 78 cas de faux experts-comptables ont été dénoncés ; ils étaient 43 en 2013. Souvent, les arnaques sont les mêmes : les experts-comptables qui facturent des honoraires pour des erreurs commises par eux ; des bilans comptables illisibles qui entraînent des contrôles fiscaux et in fine , des pénalités.

Moralité : en France, pour être sûr de son expert-comptable, mieux vaut vérifier qu’il appartient au préalable à l’ordre des experts-comptables, c’est déjà une garantie.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.