Vous est-il déjà arrivé de déjeuner tout seul au boulot ?

Ne déjeunez plus jamais seul au travail !
Ne déjeunez plus jamais seul au travail ! © Maxppp / Philippe Turpin/BENELUXPIX

Par Dorothée Barba

C’est terrible. Vous aviez un truc à finir, les collègues ont déjeuné tôt, et n’avez trouvé personne pour y aller avec vous ensuite. Ou alors tout le monde vous déteste, c’est une option possible. Vous emportez un journal ou un bouquin pour ne pas perdre la face tout seul devant votre plateau dans le brouhaha des conversations des autres. Et vous vous dites : ça ne devrait pas arriver ! Il y a plein de gens dans cette boîte qui seraient ravis de faire ma connaissance ! La comptable du troisième étage, le type bizarre du service marketing. Sauf que vous ne les connaissez pas. On ne déjeune pas avec les collègues qu’on ne connait pas.

Mais cette loi immuable est remise en cause, grâce à une application, qui est une sorte de Meetic au bureau, une appli pour rencontrer des collaborateurs et déjeuner avec eux. Elle s’appelle Never Eat Alone . Traduction : Ne jamais manger seul.

Never Eat Alone a été créée par Marie Schneegans, une Française de 22 ans qui était en stage chez UBS l’été dernier. Elle ne connaissait personne et voulait découvrir le boulot de tout le monde, alors très naturellement, elle a frappé à toutes les portes pour proposer aux collaborateurs de déjeuner. Elle a même envoyé un mail au PDG de ce grand groupe bancaire. Il a sans doute été étonné par l’audace de la stagiaire et il a accepté. De là vient l’idée de l’application. Marie Scheegans a ensuite créé sa société, entre Paris et San Francisco. Parmi ses clients, utilisateurs de l’application, il y a aujourd’hui Danone, Carrefour ou encore BNP.

Le principe est simple : on se crée un profil, on précise ses centres d’intérêts professionnels et privés et l’application vous propose une personne avec qui déjeuner. La créatrice de l’appli explique que ses clients sont principalement des banques et des assurances et ça ne la surprend pas : ce sont des entreprises où les rapports hiérarchiques sont souvent assez lourds et où il et difficile de créer des liens avec quelqu’un qui n’est pas au même niveau de la pyramide. C’est l’un des intérêts de ce service.

Pour l’entreprise, il y a a bien d'autres avantages, dont celui d'éviter la guerre des services. On l’a tous déjà constaté, une rivalité ou un problème entre deux services est beaucoup plus simple à régler si on connait quelqu’un chez les « adversaires ».

Et puis un autre intérêt, qui n’est pas négligeable, c’est de renforcer les liens entre génération, au sein de l’entreprise. La fondatrice de l’application explique que les cadres expérimentés jouent de plus en plus le jeu, ils acceptent de déjeuner avec les p’tits jeunes. Et ils le font aussi pour eux : rencontrer ceux qui sont plus à l’aise avec le numérique, notamment, ça a un intérêt professionnel.

L’usage des réseaux sociaux est de moins en moins anecdotique aujourd’hui au travail, dans tous les secteurs d’activité. Un déjeuner avec quelqu’un qui parle couramment _Facebook, Twitter ou Snapchat  _sera plus efficace et plus sympa qu’une « formation réseaux sociaux » forcément rasoir.

Comme je ne me lasse pas de la poésie du langage de l’entreprise, sachez que quand les plus jeunes forment leurs dirigeants, on parle de « reverse mentoring ».

Juste une chose : cette application ne résoudra rien si tout le monde vous déteste. Désolée mais vous déjeunerez toujours tous seul !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.