ITW croisée Cheick Tidiane Seck, Meshell Ndegeocello et Harold Manning (Traduction)
ITW croisée Cheick Tidiane Seck, Meshell Ndegeocello et Harold Manning (Traduction) © Radio France / Alexis Bogdanovitch

Selon une enquête européenne du cabinet européen Commonsenseadvisory.com, les entreprises de traduction ont le vent en poupe : la mondialisation leur offre un marché colossal.

Imaginez un Google traduction qui ne transformerait pas vos propos de manière complètement fantaisiste, et qui vous permettrait, si vous étiez une entreprise, d’éviter les impairs et maladresses dans les contrats quand vous voulez exporter. En albanais, en pachtou, en tagalog, en russe, etc…

A Paris, l’agence de traduction IDEM s’est installée sur ce secteur porteur. Sa croissance : 15% par an et 2 recrutements chaque année. Ces derniers temps, elle a évité des mauvais pas à plus d’une entreprise.

Philippe Kantor, son directeur général, se souvient de quelques anecdotes :

Au-delà des plaquettes à traduire pour les salons, les contentieux à l’international sont également devenus un marché pour les entreprises de traduction.

Dans un premier temps, avant le contentieux, il y a tout ce qui est traduction de brevets, qui se développe à vitesse grand V aux Etats-Unis, en Europe, mais aussi en Chine.

Ensuite, de plus en plus de marques se font pirater. Récemment, un grand nom de vin français s’est fait usurper par un fabricant chinois : plainte/procès/allers-retours de dossiers traduits et retraduits à chaque fois…C’est devenu une manne pour les entreprises de traduction.

Même chose pour les contrefaçons de sacs de voyage, de vêtements, et autres marques de luxe qui n’hésitent pas à sortir les grands moyens pour protéger leur propriété intellectuelle.

Par conséquent, le marché explose de la traduction explose. Absolument : le marché de la traduction c’était 34,7 milliards d’euros en 2013 : un chiffre qui augmente de 5% chaque année, avec 27 000 fournisseurs de services dans le monde et encore des places à prendre.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.