famille voiture enfants
famille voiture enfants © MaxPPP / Laurence Mouton
**Vous êtes peut-être en train de préparer vos longs week-ends de mai. L’occasion peut-être de louer une voiture. Le secteur est en plein croissance et de nouveaux acteurs s’installent sur le marché.** Et les enseignes traditionnelles voient d’un mauvais oeil cette arrivée. Et pour vous montrer à quel point il est bon marché de faire appel à la voiture la petite PME France cars s’est amusée à faire un calcul. Imaginons que vous vous rendez de Paris à Marseille pour un week-end: - vous en avez approximativement pour 1120 euros en train aller retour, 1400 euros en avion, 650 euros en voiture. Même calcul pour un Paris Bordeaux : 840 euros en train, 600 euros en avion, 495 euros en voiture de location. Vu sous cet angle c’est imbattable, et les Français ne s’y sont pas trompés. Ils ont été 6 millions 200 000 à louer l’an dernier De plus en plus nombreux à louer : les femmes et les moins de 30 ans. Du coup les offres se multiplient. Et notamment les sites qui proposent des locations de voiture entre particuliers : BUZZ, DRIVY, OUICAR, « Une voiture à louer », vous avez peut-être vu les publicités. Vous pouvez aussi louer la voiture d’un voyageur qui a laissé son véhicule au parking de l’aéroport d’Orly. Les possibilités sont multiples. On voit aussi croître et prospérer des PME plus petites à côté des mastodontes comme AVIS EUROPCAR ou BUDGET que l’on connaît tous. Du coup les grands comme les petits dénoncent la concurrence déloyale des nouveaux sites internet. C’est le cas de Christophe Silvin, directeur des opérations chez France Cars. La profession, à travers la voix de leur syndicat:le CNPA (Conseil National Professionnel de l’Automobile), ils interpellent les pouvoirs publics pour faire un petit rafraîchissement des règlementations mais aussi normes de sécurité. Ensuite les loueurs traditionnels affûtent leurs armes, multiplient les opérations séduction. France Cars par exemple vous amène votre voiture jusque chez vous. Le loueur a même proposé récemment que le client lui règle selon le prix qu’il estimait le plus juste! Vu sous cet angle, plutôt une bonne affaire pour le consommateur.
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.