Chaque année on se dit qu’on ne tombera pas à nouveau dans le panneau des promesses prises dans l’euphorie des vapeurs d’alcool. Promesses qui passent rarement le cap la première semaine de l’année.

Pourquoi n'arrive-t-on jamais à tenir ses bonnes résolutions ?
Pourquoi n'arrive-t-on jamais à tenir ses bonnes résolutions ? © Getty / PeskyMonkey

Et puis non, c’est reparti, et tout le monde y va de son petit challenge, lancé de préférence devant témoin, histoire de donner du poids au défi. Ne plus s’encrasser les poumons, faire fondre les bourrelets, ne plus passer des heures comme un zombie sur son compte Facebook, tout en jurant de répandre chaque jour autour de soi, amour, petits pains et grands sourires béats… 

Cette coutume de prendre de bonnes résolutions est tellement ancrée dans nos habitudes qu’elle a même fait l’objet de travaux en psychologie pour voir quel pourcentage d’individu parvenait vraiment à ses fins. 

Et alors quels sont les résultats ? 

Une étude menée en 2007 par l’Université de Bristol montre que nous serions seulement 12% à tenir nos engagements. 

88 % des promesses de la nouvelle année seraient donc vouées à l’échec. 

Heureusement les psychologues ayant étudié la question donnent des clés pouvant amener sur le chemin de la victoire.

Une bonne résolution c’est d’abord l’action bénéfique qui doit nous aider à dénouer les tensions intérieures en s’engageant à faire bouger les lignes pour modifier ce qui fait blocage. 

Et tous les spécialistes de répéter qu’il ne sert à rien de vouloir prendre plusieurs résolutions à la fois. Une seule est déjà bien suffisante. 

La bonne résolution doit être prise de façon autonome, hors de la pression de l’entourage. 

Et une vraie réflexion s’impose, loin des coupes de champagnes, pour déterminer ce qui est important pour soi ,afin de viser le plus motivant et le plus durable. L’objectif simple et mesurable est le plus réaliste pour tenir. 

Et qu’est ce qui est au cœur de la réussite alors ? 

La motivation ! Elle est centrale car c’est la source d’énergie dans laquelle nous puisons notre force pour persévérer sur les eaux tumultueuses de la volonté. 

Selon la théorie de l’auto-détermination, la meilleure façon de tenir ses engagements est d’abord d’y trouver du plaisir et de la satisfaction. 

Si vous avez décidé d’apprendre la posture de l’arbre au yoga parce que c’est en lien avec vos valeurs et votre philosophie, vous avez toutes les chances de parvenir à vos fins.

Si en revanche vous avez décidé de faire de la gonflette dans une salle alors qu’en réalité vous goûtez assez peu aux ambiances de sueur testostéronée; vous êtes sûr de jeter l’éponge rapidement. 

Autre clés pour tenir son engagement : apprendre quelque chose de nouveau qui permette d’exprimer ses compétences, inscrire sa résolution en faisant quelque chose pour les autres et surtout bien connaître ses limites. Eviter de fanfaronner sur votre arrêt de la cigarette si vous n’avez jamais essayé avant… 

Et puis enfin, il y a aussi la recette infaillible, celle qui marche à tous les coups, c’est de choisir de ne prendre aucune résolution pour l’année à venir. Car rien de pire pour le moral que de se rappeler l’échec de l’année précédente. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.