Après le "Black Friday bashing" la semaine dernière, tous les regards se tournent maintenant vers le père Noël qui tremble déjà dans son garage à traîneau. Dans le magazine "Kaisen", l’historienne des fêtes Nadine Cretin rappelle d’abord comment Noël est devenu ce moment d’apothéose du consumérisme.

Un Noël écolo est-i possible ?
Un Noël écolo est-i possible ? © Getty / ArtistGNDphotography

Tout se passe après la Seconde Guerre mondiale : Noël change de physionomie. Le fossé entre le Noël païen et Noël chrétien se creuse considérablement avec principalement l’arrivée des américains qui ont diffusé partout en Europe et dans le monde, notamment via la marque Coca Cola, leur conception plus matérialiste de Noël. 

Et c’est bien cela aujourd’hui qui est critiqué : la dérive marketing de cette période de l’année. 

La presse ces derniers jours s’est largement fait l’écho des initiatives qui émergent pour trouver des alternatives anti-consumériste et durables. Et le hashtag #greensanta est actuellement l’un des plus populaires sur les réseaux sociaux.

Un Noël écologique est-il possible ? 

Oui car à l’heure du "poubellocène" pour  reprendre l’expression du sociologue Baptiste Monsaingeon, il est urgent de calmer sa fièvre acheteuse et de réduire le surplus de déchets provoqués par Noël afin qu’il ne rime plus avec poubelle. 

Le magazine Kaisen dénonce la gabegie de Noël : décorations lumineuses allumées pendant un mois, sapins cultivés à grand renfort d’engrais et de pesticides de synthèse ou dizaines de milliers de tonnes de papier cadeau jetés à la poubelle chaque année. Oui le père Noël est vraiment une ordure !

Et pourtant depuis le sapin jusqu’aux emballages cadeaux, en passant par le repas et la déco des solutions écologiques existent. Prenez par exemple ces associations qui se multiplient pour donner une seconde vie aux jouets. Chaque année dans notre pays, près de 61 millions de jouets (souvent made in China) sont vendus à Noël, soit plus de huit cadeaux par enfants. Des associations comme Rejoué collectent, nettoient et réparent des jouets d’occasion. Cette association est devenue un lieu d’activité avec un atelier de réinsertion qui permet à des personnes de retrouver le chemin de l’emploi tout en évitant les déchets et la surconsommation. Les jouets sont proposés dans deux lieux de vente en région parisienne avec des prix défiant toute concurrence. 

D’autres idées pour un Noël responsable ? 

Oser aller encore plus loin en offrant à vos amis ou à votre famille des objets d’occasion sans avoir peur de passer pour un gros radin.  (mais si, vous allez y arriver) Seule exception pour la gourde, le cadeau le plus tendance du moment.  

Fiez-vous également aux labels et certifications garantissant des sapins provenant des forêts françaises que vous pourrez faire replanter et réutiliser l’année suivante et puis enfin privilégiez un repas de fête plus frugal, sans trop de protéines animales pour le bilan carbone et avec des produits choisis en circuits courts. 

Vous l’avez compris : la sobriété va illuminer ce noël 2019 et on en parle cet après-midi dans la Terre au Carré  

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.