Car le sommeil, c’est ta crème de beauté, ton partenaire santé, ton élixir de jouvence et ton assurance vie...

NICOLAS : Ce matin Mathieu dans l’édito Carré, vous vous intéressez au manque de sommeil…

Mathieu : Oui mais je dois vous avouer Nicolas que j’ai longtemps hésité avant de vous parler de ce lien essentiel entre la qualité du sommeil et les troubles de la santé. Vous dont les nuits tièdes et douillettes ne sont plus qu’un lointain souvenir et vous qui tous les jours à 9h01 pétante appelez SOS médecin pour un bilan de santé complet.

Mais le Nobel de médecine attribué hier à la découverte des mécanismes de nos rythmes circadiens, m’a décidé à sauter le pas. Car oui Nicolas, car oui ami auditeur, toi qui écoute en ce moment cette antenne avec le cerveau aussi vif qu’un plat de linguine trop cuites, je t’invite à reprendre sans scrupule le chemin de ta couche et à replonger avec délice dans les bras de Morphée. Car le sommeil c’est ta crème de beauté, ton partenaire santé, ton élixir de jouvence et ton assurance vie.

NICOLAS : tout ça à la fois vraiment ?...

Mathieu : Mais oui et ça n’est pour rien que les membres du comité Nobel ont souligné l’importance de ces travaux sur l’horloge biologique. Car chacune de nos cellules est dotée d’une horloge qui régule sommeil, comportements alimentaires, température, pression artérielle, humeur et mémoire !

Malheureusement l’être humain est en train de totalement dérailler en oubliant cette fonction essentielle à son équilibre.

Mais nom d’un bachibouzouk, en quelle langue faut-il vous dire de rester au pieu !

C’est quand même incroyable ça ! Il y a des types qui consacrent leur vie à étudier le sommeil et le réveil des mouches et des mimosas et on doit se faire prier pour aller dormir un peu plus ! Partout dans le monde, la durée consacrée à dormir ne fait que diminuer. On sait que l’épidémie d’obésité s’est développée parallèlement à la diminution du sommeil et que le temps perdu à ne pas dormir correspond au temps passé en plus devant la télé ou l’ordinateur.

NICOLAS : Et quelles sont les conséquences de ce manque de sommeil ?

Je vous épargnerais Nicolas la longue liste des pathologies liées à la privation de sommeil, vous qui avez un caducée tatoué au bas du dos, mais sachez que toutes les études montrent que le déficit de sommeil affecte la totalité de notre constitution biologique.

Pensez qu’avec une à deux heures de sommeil en moins tous les jours, c’est plus d’une nuit entière que vous perdez par semaine. C’est énorme !

Mention spéciale aux 5 millions de Français qui travaillent de nuit. Attention à la désynchronisation des rythmes avec un décalage horaire permanent et un effet sur la vigilance. Le grand danger c’est la somnolence au travail comme lorsque vous piquez du nez au micro Nicolas et que Léa est obligée de poser des questions à votre place. C’est embêtant.

Alors amis du petit matin, soyez les héros des temps modernes et redécouvrez avec panache le moelleux de votre lit. Dormez plus, pour gagner plus… en santé.

Car soyez en sûr Nicolas, la révolution passera par votre matelas !

NICOLAS : Mathieu et cet après-midi dans la tête au carré ?

Mathieu : Les deux médailles d’or du CNRS pour parler ondes gravitationnelles.

Légende du visuel principal:
Dormir, le meilleur des médicaments © Getty / Guido Mieth
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.