La psychologie comportementale s'est intéressée à la marque suédoise, broyeuse de relations conjugales.

La sortie chez Ikea, le montage des meubles Ikea sont de véritables épreuves pour le couple
La sortie chez Ikea, le montage des meubles Ikea sont de véritables épreuves pour le couple © AFP / REMY GABALDA

Nicolas j’ai touché l’enfer de près.

Alors que mes congés touchaient à leur fin, je ne sais quelle mouche m’a piquée de m’enticher d’une commode 15 tiroirs, trouvée dans les pages du catalogue de cette perfide enseigne suédoise spécialisée dans les meubles en kit et les boulettes à la viande.  

Je ne savais pas qu’à cet instant précis, ma vie allait basculer de l’autre coté de la raison.

Mais que s’est il donc passé ? 

Tout a dérapé avec l’épreuve de la notice du mode d’emploi Nicolas.

Car à moins d’avoir défendu âprement une thèse en hiéroglyphes, qui peut me dire comment un individu normalement constitué peut déchiffrer des dessins aussi incompréhensibles sans terminer à l’hôpital psychiatrique ? 

Qui peut aussi sans sourciller, affronter une visserie défaillante faisant pédaler dans la semoule votre cruciforme en envoyant directement votre joie de vivre dans les gouffres de la noirceur ? 

Qui peut me dire également pourquoi la science des probabilités, vous donnent toujours tort lorsque vous découvrez, l’humeur totalement à vif, que vous avez monté les 15 tiroirs à l’envers et qu’ils refusent obstinément de rentrer dans leurs rails métalliques ?

Qui peut m’expliquer en outre comment ce compagnon de vie sociable, calme, et réfléchi qui vous caractérise habituellement ; devient en l’espace de quelques secondes un animal entièrement possédé qui fulmine langue pendante et souffle court, avec des envies sanguinaires vous traversant tout le corps ?

Et là, au milieu du salon devenu champ de bataille, votre moitié tant aimée qui devient le point névralgique de tous vos agacements au point que vous pourriez, dans un torrent de larmes et de hurlements de bête en furie, lui signer sur le champ, votre acte de rupture. 

Oui d’accord, mais où se trouve la science dans tout cela ? 

Et bien j’ai découvert soulagé, que de nombreux professionnels de la psychologie comportementale s’étaient penchés sur le problème face à un nombre croissant de couples mentionnant la marque suédoise comme la machine à broyer les relations conjugales. 

Une étude de l’Université Harvard intitulée « l’effet Ikea » a même fait l’objet d’une théorie en 2011. Selon ce travail, l’hyperexcitation et le stress engendrés par le meuble à monter feraient vaciller votre maturité et votre patience en modifiant instantanément votre comportement relationnel.  

Le sociologue Jean Claude Kaufmann, souligne que l’effort mental et analytique que requiert la compréhension de l’inepte mode d’emploi, peut entrainer une dissonance cognitive à l’origine de tensions et de réactions irrationnelles. D’où l’importance de trouver le bon chef d’équipe dans le couple : celui qui a une résistance plus forte que l’autre à l’agacement.  

Le bon test après la dispute suédoise, c’est le temps nécessaire pour se rabibocher et voir si l’on est capable de rire de la crise passée après être monter si haut dans les tours.

De mon coté, je vous rassure, tout est déjà oublié et ma commode vous salue bien !  

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.