Je suis un peu foufou aujourd’hui en pariant de vous réconcilier avec l’ennemi public numéro. C’est un peu comme si j’essayais de vous démontrer les bienfaits de la radioactivité trois semaines après l’accident de Fukushima. Et pourtant...

Et pourtant, même si c’est peu dire que les virus souffrent d’une exécrable réputation, j’aimerais tenter ici une modeste entreprise de réhabilitation pour vous convaincre que derrière une toute petite minorité de parasites pathogène et dangereux comme le Coronavirus, se trouve une écrasante majorité de virus qui jouent un rôle crucial pour notre organisme

Les virus sont d’abord les plus petits êtres vivants connus de la science avec des tailles très variables. Certains sont extrêmement petits, comme le VIH ou le coronavirus et d’autres carrément géants qui peuvent atteindre la taille d’une bactérie comme ceux découverts il y 15 ans par un certain… Didier Raoult

Les virus sont aussi des acteurs essentiels de notre histoire

On pense en effet que 5% à 8% de notre patrimoine génétique provient de l’intégration de fragments de virus acquis au cours de l’évolution. Ils sont présents pour certains depuis des millions d’années dans le génome des plantes, des bactéries, des champignons ou des animaux. 

Ça n’est pas compliqué, nous devons l’essentiel de ce qui nous constitue, noyau, ADN ou placenta à des virus qui sont au nombre de trois mille milliards dans le corps d’un adulte sain !

A quoi nous servent ces virus, exactement ? 

A développer des fonctions cellulaires qui nous sont très bénéfiques comme par exemple pour la fabrication du placenta. 

Tout a commencé lorsque l’ancêtre des mammifères a été infecté par un virus. Le matériel génétique de ce virus s’est inséré dans le génome de l’hôte ce qui a permis la fabrication de protéines indispensables à la formation du placenta qui représente aujourd’hui une barrière continue contre le système immunitaire de la mère mais qui permet aussi des échanges de nutriments entre elle et son fœtus. 

Nous devons donc ce nid douillet et protecteur aux virus !

Les virus peuvent aussi servir pour la santé humaine ? 

Oui par exemple pour la fabrication de vaccins comme la rougeole ou la variole puisqu’ils ont la capacité de provoquer une réaction de défense et une mémoire de notre système immunitaire sans provoquer la maladie. 

Et puis il existe des virus qui tuent des bactéries, et que deviennent des alliés pour lutter contre les infections. Cela revient en force dans la médecine depuis que les antibiotiques sont moins efficaces contre certaines bactéries. C’est ce qu’on appelle la "phagothérapie". On peut les utiliser pour la thérapie génique, dans le traitement des cancers ou de la mucoviscidose. Les exemples sont donc nombreux et j’espère vous avoir convaincu que tous les virus n’étaient pas que des ordures !

Nous en parlerons cet après-midi dans le bien nommé "Virus au carré".

  • Légende du visuel principal: Tentative (audacieuse) de réhabilitation du virus © Getty / sorbetto
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.