Mathieu, ce matin dans l’édito carré, vous vous intéressez aux théories du complot qui ont le vent en poupe.

Il s’appelle Mike Hughes. Ce californien a fait parler de lui il y un mois en annonçant le lancement de sa fusée artisanale pour prouver que la terre était aussi plate qu’une crêpe Suzette et pour clouer le bec à tous ceux qui pensent que notre terre est bleue comme une orange.

En fin connaisseur des courbures et des lois de la physique, Mike affirme que notre planète n’est qu’un disque aplati avec deux océans glacés à chaque extrémité... 

Malheureusement son projet d’aller tutoyer les étoiles s’est heurté au refus des autorités, nous privant dans le même temps d’un précieux retour de la vérité. Mais rassurez-vous, Nicolas notre apprenti astronaute, entêté comme un mulet, promet bientôt de récidiver …

On est rassurés 

L’histoire de Mike Hughes est loin d’être un cas à part. Elle reflète le mouvement des « plattistes » : ces partisans de la terre plate. Chaque année ils sont plusieurs centaines à se réunir en Caroline du Nord à l’occasion d’un congrès international. 

Malheureusement ces élucubrations ne se cantonnent pas à la salle de conférence d’un motel américain, comme en témoigne l’étude de la Fondation Jean Jaurès et Conspiracy Watch et dont France Inter s’est fait l’écho hier.

Dans cette enquête sidérante, la possibilité que la terre soit plate, recueille l’approbation de 9% des sondés parmi lesquels 18% des 18-24 ans ; signe que les jeunes sont particulièrement perméables aux théories du complot. Et ce sont ces mêmes personnes qui pensent que les américains n’ont jamais posé le pied sur la lune ou que Dieu a créé l’homme et la terre il y a moins de 10 000 ans…

C’est assez inouï comme résultats 

Oui et ce qui est ahurissant et fascinant à la fois ; c’est la force de conviction des défenseurs de ces théories, ce qui intéresse beaucoup les –vrais- scientifiques.  

Ainsi selon le sociologue Gérald Bronner, Internet, où prospèrent ces théories, a conduit à une massification de l’information avec cet outil qui est utilisé comme un biais de confirmation. Autrement dit, on trouve toujours sur la toile quelqu’un pour venir conforter nos préjugés et nos croyances. On appelle aussi cela la « Clôture informationnelle », le fait de rester toujours enfermé sur les mêmes sites ou les mêmes blogs. Ce qui a pour effet d’anéantir tout sens critique. 

Mais ce biais trouve aussi une explication dans le cerveau. Selon le neuropsychologue Sebastian Dieguez, notre organe aurait une disposition naturelle à chercher la confirmation de ce que nous croyons en nous poussant à consolider nos à priori plutôt qu’à les remettre en question. Les conspirations seraient le résultat naturel de notre manière de traiter l’information qui nous parvient. Ce sont ces mécanismes cognitifs qui nous feraient croire aux théories du complot. 

Savez-vous Nicolas que des bruits courent même à votre sujet ? 

Certains affirment que vous seriez en réalité un reptilien, un être, mi-homme, mi-lézard qui souhaite prendre le contrôle de la planète pour réduire l’humanité en esclavage… Vos gestes saccadés en seraient la preuve… On est vraiment tranquille nulle part … 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.