Ce matin dans l’Edito carré vous évoquez une distribution de livres créationnistes dans le Sud de la France.

Cette semaine en effet Nicolas, nos confrères de Var Matin relataient, dans deux articles datés du 10 et 11 octobre, la distribution dans plusieurs villes du Var et des Bouches du Rhône d’ouvrages du prédicateur turc Harun Yahya, de son vrai nom Adnan Oktar, bien connu pour son combat contre la théorie de Darwin.

Ce livre intitulé « Comment les fossiles ont renversé l’évolution » et sous-titré « les millions de preuves qui réfutent le Darwinisme » a fait l’objet d’un prosélytisme de rue aux abords de plusieurs collèges ou directement dans les boites aux lettres des halls d’immeubles, comme en témoignent les photos postées sur la page Facebook d’Harun Yahya. On y voit des hommes et des femmes posant, l’ouvrage entre les mains, à Toulon, Marseille et Villefranche sur mer.

L’émotion suscitée auprès des parents d’élèves et des habitants, a fait l’objet à l’inspection académique du Var d’un message de vigilance envoyé à tous les chefs d’établissement.

Ça n’est pas la première fois que ce prédicateur sévit ?

Effectivement puisque Harun Yahya s’est fait connaître dans notre pays en 2007, en envoyant à des écoles et à ses frais, des milliers d’exemplaires de son « Atlas de la Création », un ouvrage créationniste richement illustré et pesant plus de 5 kilos. Sans doute le poids des mots et le choc des photos pour une opération de marketing religieux voulant démontrer que l'évolution est une vaste supercherie venue de Satan et que la « vérité scientifique » se trouve dans le Coran.

Son discours consternant avaient été dénoncé et critiqué de toute part y compris dans le monde musulman.

Et comment s’y prend-il pour réfuter la théorie de l’évolution ?

Et bien il s’appuie sur des fossiles d’animaux, souvent bidons, et affirme que ces espèces ont été créées par Dieu, qu’elles n’ont pas évolué depuis des millions d’années et qu’elles ressemblent en tout point aux espèces que nous connaissons actuellement sur terre.

Harun Yahya, déclare aussi sans sourciller que le Darwinisme perpétue la terreur dans le monde et que la matière n’existe pas. La débilité de son argumentation est sans limite.

Faut il réellement s’inquiéter de ce type de propos ?

Et bien oui car en choisissant de faire sa propagande religieuse à proximité des établissements publics, c’est surtout la laïcité que vise Harun Yahya. Une offensive qui tente de faire voler en éclat les frontières entre la science et la croyance, sans doute encouragée par la décision Turque de ne plus enseigner la théorie de l’évolution car jugée discutable et trop compliquée pour les étudiants.

La distribution du livre du prédicateur dans le Var ces derniers jours et ses assauts répétés en Europe, nous rappelle une fois encore que la fièvre créationniste et l’obscurantisme religieux ne sont pas l’apanage de pays comme les Etats Unis, qu’ils progressent toujours sur notre continent et que nous sommes loin d’en être protégés.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.