Ce matin il plane des bestioles géantes dans votre Édito Carré…

Il fût un temps où l’on croisait sur notre planète des insectes si grands que vous auriez pu les confondre avec des oiseaux. Sauf qu’à cette époque ni les oiseaux, ni même les dinosaures n’existaient car c’était le bon temps du carbonifère, il y a 325 millions d’années. 

Ce matin, je vous emmène à la rencontre des libellules géantes ! Ces insectes longs comme un bras étaient les rois du ciel.

À cette époque vous l’avez compris, mieux valait ne pas trop faire le malin face à ces créatures des forêts marécageuses qui pouvait vous tomber dessus à chaque instant et qui transformaient n’importe quel individu en amuse-bouche.  

Il y a quelques jours, des chercheurs du Museum national d’Histoire naturelle publiaient dans la revue Scientific Report un article sur un insecte fossile retrouvé au XIXème siècle dans une mine de charbon à Commentry dans l’Allier. Après réexamen de l’empreinte de l’animal très bien conservée dans un morceau de schiste, ils décrivent une libellule surdimensionnée qui mesurait 40 cm de long et atteignait une envergure de 70 cm. Vous imaginez le mastard !  Son nom : Méganeura, un spécimen unique au monde et qui est l'ancêtre de la plus grosse libellule encore vivante sur terre. Un trésor pour les paléoentomologistes qui étudie les insectes anciens.  

Et à quoi ressemblait exactement cette libellule XXL ? 

Elle ressemblait à une très grosse bête dotée de pattes épineuses qui lui servaient de pièges aériens pour capturer ses proies. Des ailes solides mais souples, de robustes mandibules, mais surtout de gros yeux qui lui offraient une redoutable vision à 360 degrés.

En raison de ses capacités de vol exceptionnelles, les chercheurs la comparent à un faucon. Elle chassait en effet en planant, piquait vers ses proies à la vitesse de 70 km/h et les mangeait tout en volant. Une véritable formule 1 du paléozoïque. 

Qu’est ce qui explique le gigantisme de ces insectes ? 

Et bien d’abord l’absence de prédateurs volants. Un vrai boulevard ! La libellule géante est la queen absolue du carbonifère. Elle va donc tranquillement mettre la pâté à toutes ses proies et transmettre ses gènes de génération en génération jusqu’à ce qu’elle atteigne les limites imposées pour le vol. 

Mais pour expliquer ce gigantisme, les scientifiques évoquent un facteur déterminant : l’augmentation du taux d’oxygène dans l’atmosphère qui aurait permis le développement et l’agrandissement de leur taille

Malheureusement il y a 250 millions d’années la terre va connaître un événement planétaire. C’est l’extinction massive du Permien-Trias. Au cours de cette catastrophe, les éruptions volcaniques se déchaînent, les émissions de gaz toxiques rendent l’air irrespirable et l’acidification de l’air et des océans anéantie à tout jamais ces lignées anciennes d’insectes de grandes tailles. 

Ainsi s’achève le destin de la libellule géante sur fond de lave en furie et de fumées toxiques. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.