Ce matin dans l’édito carré une orque qui parle comme un humain

Oui ou presque … en tous les cas c’est une publication publiée il y a deux semaines à la Une de la revue Science, qui a littéralement ensoleillé ma journée. 

Et cela grâce à un enregistrement réalisé par des chercheurs de l’Université de St Andrews, au Marineland d’Antibes et dans lequel on entend Wikie, une orque femelle de 14 ans, imiter sa soigneuse lorsque cette dernière prononce le mot « hello » et les chiffres « 1 et 2 ». 

Mais plutôt qu’un long discours, voici Nicolas le document sonore de la prouesse cétacé. 

La première voix que vous allez entendre est celle de la soigneuse, celle qui suit celle de Wikie…. 

Extrait
 

Bon… Nicolas balayons immédiatement tout malentendu : cette orque ne présente aucun problème de flatulences. 

Non, Wikie essaye bien de reproduire des paroles humaines. Et d’ailleurs comme le rappelle Olivier Adam qui est bio acousticien et spécialiste des odontocètes, c’est à dire les cétacés à dents comme les orques, les dauphins ou les cachalots ; ces mammifères supérieures et sociaux sont de grands imitateurs et tout leur apprentissage repose là dessus. Et lorsque l’un d’entre eux est soumis à des sons répétés de la part de son soigneur il finit par en être imprégné et essaye de les reproduire. 

Dans leur environnement naturel les orques s’imitent très bien entre elles avec un langage qui est très élaboré. 

Les éthologues ont par exemple découvert des « clans acoustiques » dans lesquels les orques émettent des sons identiques mais uniquement au sein de leur groupe.  

Les cétacés possèdent aussi des dialectes régionaux selon les zones géographiques qu’ils fréquentent. 

Mais plus étonnant encore, une équipe de San Diego a rapporté que les orques sont capables d’apprendre le langage des dauphins avec lesquels elles cohabitent. 

Ils imiter parfaitement leurs sons comme les cliquetis ou les sifflements. Ils sont donc également très fortiches en langues étrangères ! 

Une orque qui « parle » ça n’est donc pas si étonnant ?

Non et d’autres expériences ont montré des performances vocales chez des mammifères supérieurs comme les dauphins ou les belugas. 

Bon évidemment vous aurez notez que malgré toute la bonne volonté du monde, ce que reproduit l’orque Wikie est quand même très éloigné du langage humain et le terme même d’imitation est abusif . Mais cela n’est pas très étonnant puisque son appareil acoustique n’a rien à voir avec notre système laryngé. C’est un peu comme si vous demandiez à un éléphant de grimper à un arbre ! 

Donc Nicolas il faudra vous faire une raison, mais jamais une orque ne répondra un jour à vos questions.  

Allez pour vous remettre de cette déception, écoutons une dernière fois le son de Wikie entrain de compter jusqu’à trois…

Extrait
 

A diffuser sans modération les jours où vous avez le moral en berne ! 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.