Ce matin dans l’Édito Carré des tubes musicaux pour sauver des vies…

Si un jour votre collègue de bureau s’écroule par terre, le tempo de Staying Alive des Bee Gees pourrait vous aider à trouver le bon rythme pour le massage cardiaque à lui prodiguer en urgence. 

Si la personne qui a perdu conscience ne respire plus, le massage cardiaque est crucial et doit être pratiqué le plus rapidement possible juste après avoir appelé le 15, le numéro du Samu. 

Chaque minute qui passe fait chuter la probabilité de survie de 10%. Le cerveau n’est plus oxygéné et les risques de séquelles neurologiques deviennent irréversibles. 

Bee Gees ou Macarena pour sauver des vies 

Donc on résume : vous allongez la personne, vous appelez le 15, vous mettez immédiatement votre smartphone sur haut-parleur pour parler aux secouristes tout en démarrant le massage. Et vous balancez les Bee Gees à fond les ballons pour vous donner toute l’énergie nécessaire pour garder le rythme. 

L’alternance est de 30 compressions avec du bouche à bouche. Vous exercez des pressions fortes : 2 fois par seconde en positionnant les mains sur le thorax. 

Si vous avez du monde avec vous, relayez-vous pour le massage et partez illico presto en quête d’un défibrillateur en attendant les secours. 

Et surtout n’ayez pas peur d’y aller franchement, mieux vaut une côte cassée que de faire passer la victime de vie à trépas. 

Et si les Bee Gees vous défrisent, vous pouvez aussi effectuer les gestes de premier secours sur la « Macarena », histoire de donner à votre massage cardiaque un petit air d’urgence espagnole. 

Si je vous parle de cette chanson du groupe Los Del Rio, c’est qu’elle a fait ses preuves selon des chercheurs de l’Université de Barcelone qui ont testé son efficacité pour le massage cardiaque auprès d’une centaine d’étudiants. 

Avec « La Macarena », le massage démarrait plus vite et 74% des participants tenaient la bonne cadence. Ceux qui n’avaient pas la musique comme repère n’ont été que 24% à trouver le bon rythme. 

« Macarena » ou Bee Gees, c’est l’apprentissage qui compte pour sauver des vies et la Croix Rouge comme la Fédération Française de Cardiologie proposent des formations de courtes durées. 

En France chaque année 40 000 personnes décèdent prématurément d’un arrêt cardiaque. La plupart des personnes qui survivent sont celles qui ont bénéficié des gestes simples pratiqués par les premiers témoins.  

Légende du visuel principal:
Massage cardiaque © Getty / Science Photo Library
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.