Il faut habituellement entre 8 et 10 ans pour mettre au point un vaccin, entre l’expérimentation sur l’animal, les études toxicologiques, les essais sur l’homme et l’organisation de la production. Sauf que l’urgence sanitaire a poussé les équipes de chercheurs à faire le pari de trouver un vaccin dans les 18 mois !

Nous en parlions hier, il y a actuellement 150 à 200 projets de vaccins seraient actuellement en développement dans le monde. L’enjeu est donc de taille mais trouver un vaccin n’est pas chose aisée car cela prend normalement beaucoup de temps !  Il faut habituellement entre 8 et 10 ans pour mettre au point un vaccin, entre l’expérimentation sur l’animal, les études toxicologiques, les essais sur l’homme et l’organisation de la production.

La liste des défis à relever est donc absolument gigantesque et les dangers nombreux dans le cadre d’un développement rapide où le risque de produire un vaccin finalement inefficace ou avec des effets secondaires imprévus n’est pas à écarter. 

Sauf que l’urgence sanitaire a poussé les équipes de chercheurs à faire le pari de trouver un vaccin dans les 18 mois ! S’ils y parvenaient, ce serait une première dans l’histoire de la médecine moderne.

Vaccin contre le covid-19 : où en sommes nous actuellement ? 

Tous les projets engagés n’en sont pas au même stade, mais une dizaine se trouve déjà en phase d’essais cliniques. 

Parmi eux un projet chinois développé par la société CanSino Biologics qui a déjà été approuvé pour la première phase des essais cliniques à la mi-mars et qui devrait maintenant être aussi testé au Canada. Ce vaccin est sur le point de devenir le premier à entrer dans la deuxième phase des essais sur l'homme – ce qui signifie qu'elle a été jugée généralement suffisamment sûre pour commencer à évaluer son efficacité contre le virus.

Un autre vaccin expérimental chinois aurait également pour la première fois "largement protégé" des singes contre le Covid-19. Mais ces résultats doivent encore être validés par la communauté scientifique.

Un projet britannique conduit par l’Université d’Oxford et un autre allemand sont tous les deux entrés en étude clinique de phase I

Les Etats Unis comptent deux projets et puis bien sûr la France est très active sur le front vaccinal.  L'Institut Pasteur est engagé sur trois projets de vaccins, dont le plus avancé, basé sur un vaccin de la rougeole modifié, devrait donner des premiers résultats en octobre. 

Une course au vaccin qui est aussi une guerre commerciale comme en témoigne la déclaration du laboratoire français Sanofi qui vient de déclarer qu’en cas de vaccin, il servira les États-Unis en premier.

Peut-on avoir la certitude que le vaccin développé sera efficace ? 

Non aucun. La vaccinologue Marie Paule Kieny rappelle que parmi les obstacles auxquels sont confrontés les chercheurs, aucun vaccin n’a jamais été développé contre un virus de la famille des coronavirus. 

D’autre part, on ignore si les vaccins en cours de développement protègeront à coup sûr la population contre les épidémies à venir. Et puis enfin dans certains cas, la réaction de l’organisme au vaccin peut entraîner des effets délétères et aggraver la maladie qu’il est censé prévenir. 

La mise au point d’un vaccin est donc un vrai pari semé d’embûches et nous y reviendrons cet après-midi dans le Virus au carré.

  • Légende du visuel principal: Comment travaille-t-on dans l'urgence à la création d'un vaccin? © Getty / SCIENCE PHOTO LIBRARY
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.