Ce matin dans l’édito carré : culture pop et psychiatrie.

Mariah Carey, icône de la musique pop
Mariah Carey, icône de la musique pop © Getty / Justin Lubin/NBC/NBCU Photo Bank

Elles sont adulées, immensément riches, copiées, imitées dans le monde entier et suivies par des millions de personnes sur les réseaux sociaux. Et pourtant, de nombreuses idoles ne sont que l’ombre d’elles-mêmes et souffrent du trop d’excès. Alcool, drogues en tout genre, boulimie sexuelle entraînant des crises sévères de dépression ou d’anxiété, la pop culture ne compte plus le nombre de personnalités qui se sont fracassées dans le vertige de leurs abus. Mais ce problème est loin d’être l’apanage des stars hollywoodiennes et les addictions flambent dans le monde entier. Rappelons que la consommation de tabac et d’alcool font à elles deux plus de 130 000 morts chaque année en France. 

Mobiliser et communiquer sur la dépendance est donc devenu une priorité de santé publique. 

Le psychiatre Jean-Victor Blanc qui s’occupe d’une consultation pour les jeunes consommateurs à l’hôpital Saint Antoine a justement imaginé comment sensibiliser différemment à ces problèmes.

Et quelle est son idée exactement ? 

D’organiser une série de conférence sur la culture pop et la psychiatrie pour un public peu habitué à se déplacer pour ce genre de thématique. 

Confrontré au quotidien à la stigmatisation des troubles psychiques et au manque de connaissance, Jean-Victor Blanc aborde les réalités de la santé mentale de façon en surfant sur les concepts et les images de la pop culture.

Lorsqu’en avril dernier, la chanteuse Mariah Carey décide de parler ouvertement de sa bipolarité en accordant une interview à un magazine américain, les requêtes sur Google autour de ce trouble explosent littéralement. 

Lorsque des films comme Requiem For A Dream montre la descente aux enfers de plusieurs personnages toxicomanes ou que des séries comme Weeds parle ouvertement du cannabis, ce sont des axes pour nourrir les discussions. 

Beaucoup de jeunes mais aussi des étudiants en psychologie et en psychiatrie se sont déjà bousculés pour assister à ces conférences.

Quand aura lieu le prochain rendez-vous ? 

Et bien ce sera demain, jeudi 15 novembre, à la Cité Universitaire de Paris autour des addictions avec le problème du binge drinking chez les jeunes, ce mode de consommation excessif de boissons alcoolisées ; la menace liée aux nouvelles substances comme les opiacés de synthèse ainsi que le « chemsex », cette pratique dangereuse qui associe le sexe à la prise de drogues. 

Les morts récentes de DJ Avicii ou du rappeur Mac Miller tous les deux consommateurs excessifs d’alcool et de stupéfiants ont marqué les esprits. 

La voie de la guérison sera également largement abordée pour évoquer les parcours de soin réussis. Et la rédemption de Britney Spears après son pétage de plomb en 2007 lorsqu’elle se rasait la tête, l'air hagard sous l’œil des paparazzis, sera abordée comme exemple de retour possible à la normale.  

La conférence aura donc lieu demain à 19h30 à la Fondation des Etats-Unis dans le 14ème arrondissement et vous aurez toutes les infos en allant sur la page Facebook « culture Pop et psychiatrie » 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.