Ce matin dans l’édito carré, un inventaire inédit des microbes qui peuplent le sous-sol de notre planète.

Des milliers de microbes existent sous terre et sont encore méconnus des scientifiques
Des milliers de microbes existent sous terre et sont encore méconnus des scientifiques © Getty / Hero Images

Oui et c’est un nouveau monde qui vient d’être révélé la semaine dernière celui des intra-terrestres. 

Il s’agit de tous les micro-organismes qui grouillent cachés sous nos pieds dans les roches de notre planète.  

Pour la première fois, une équipe internationale vient d’en révéler l’ampleur. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette communauté microbienne de la biosphère profonde en impose. En effet, les scientifiques du Deep Carbon Observatory estiment que cette vie des profondeurs représente 70% de tous les microbes présents sur Terre. Une immense quantité de carbone comprise entre 15 et 23 milliards de tonnes soit 300 fois plus que la masse de carbone de tous les êtres humains vivant à la surface du globe. 

C’est en creusant sur des centaines de sites à travers le monde que les chercheurs ont pu prélever toutes sortes de microbes et mettre au jour l'écosystème le plus vierge et le plus profond de la Terre. Des formes de vie ont été découvertes jusqu’à 5 kilomètres sous terre et 10 km sous la surface de l’océan.

Et à quoi ressemblent ces microbes des profondeurs ? 

Et bien à d’étranges créatures bien plus bizarres que leurs homologues de surface. Des micro-organismes capables de vivre dans des conditions de vie appauvries et contraignantes avec une pression et des températures extrêmes et une faible disponibilité en nutriments. A 4000 mètres de profondeur par exemple, la pression est environ 400 fois supérieure à celle du niveau de la mer. 

Et pourtant c’est dans ce type d’environnements qu’évoluent ces microbes de l’enfer parmi lesquels on trouve les représentants des trois domaines du vivant à savoir : les bactéries, les archées et les eucaryotes avec des millions de types distincts, qui restent la plupart  à découvrir ou à caractériser. 

Parmi ces créatures inhabituelles, certaines sont même qualifiées de « zombies » par les scientifiques. Elles possèdent en effet des cycles de vie à des échelles de temps quasi géologiques c’est-à-dire sur des dizaines de millions d’années et ne se nourrissent que de l'énergie provenant des roches. Ces bactéries investissent la majeure partie de leur énergie à maintenir leur existence sur des temps très long ce qui est assez fascinant. 

Et maintenant quelles sont les perspectives avec ces découvertes ?

Cette « matière noire microbienne » comme l’appelle les chercheurs, élargit tout d’un coup considérablement notre vision concernant l'arbre du vivant. Nous savons désormais que la vie souterraine est tout à fait courante et cela ouvre à des questions vertigineuses par exemple sur la chimie pré-biotique qui aurait pu permettre à la vie de se développer là dans les entrailles de la terre il y a 4,5 milliards d’années ? Mais également sur des microbes qui pourraient peut-être se cacher dans le sous-sol d'autres planètes ? 

Dans quelques années les microbes intra-terrestres pourraient nous relier à d’autres mondes en nous mettant sur la voie de la vie extra-terrestre. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.