Pour tous ceux qui n’en peuvent plus d’entendre parler de l’apocalypse climatique et qui ne supportent plus de croiser les mines déconfites des collapsologues, le livre de Jeremy Rifkin, l’une des grandes voix mondiales de l’écologie politique, pourrait peut-être les réconcilier avec l’avenir.

La troisième révolution industrielle sera verte et écologique
La troisième révolution industrielle sera verte et écologique © Getty / Westend61

Alors soyons clair, le propos de Jeremy Rifkin dans Le New Deal vert mondial n’est pas de nous chanter « Tout va très bien Madame la marquise » avec l’accent yankee. Mais d’expliquer que si l’accélération du réchauffement climatique incite bien au pessimisme, il est quand même encore possible d’éviter le pire en construisant une société fonctionnant à 100% grâce aux énergies renouvelables. Mais autant vous dire qu’il va falloir nous dépêcher car la fenêtre de tir est très étroite pour engager une transformation sans précédent de nos sociétés et de nos économies.  

Et qu’est ce qui va impulser ce changement ? 

Ce serait l’effondrement imminent de la civilisation industrielle basée sur les combustibles fossiles. Dans une dizaine d’années, selon certaines estimations, nous serions en effet sur le point de voir éclater la bulle carbone. Evènement qui pourrait se produire lorsque le pic de la demande en pétrole va croiser la chute des prix des énergies solaires ou éoliennes, beaucoup moins coûteuses que le charbon, l’énergie nucléaire et le gaz naturel. 

Et dans cette affaire, les Etats-Unis actuellement premier producteur de pétrole pourrait bien se retrouver à la traîne face à la Chine ou à l’Europe qui préparent activement cette nouvelle ère écologique, présentée par Rifkin comme la troisième révolution industrielle. 

Une révolution verte basée sur une économie circulaire et collaborative mais aussi sur les technologies intelligentes et l’Internet des objets. C’est ce système économique hybride et cette transition vers une économie entièrement numérique qui est le terrain de jeu sur lequel le New Deal Vert mondial pourrait émerger dans les années qui viennent. Le seul moyen selon Rifkin de sauver la planète et réagir au dérèglement climatique. 

Certains pays ont-ils déjà entamé leur transition ?  

Figurez-vous que la région Hauts de France fait partie des trois territoires pilotes étudiés par Jérémy Rifkin et ses équipes, avec Rotterdam-La Haye et Luxembourg. Ils expérimentent sur vingt ans, l’autonomie énergétique, économique et politique. 1000 projets seraient en cours et emploieraient des milliers de citoyens. 

Dans son livre, Rifkin propose enfin 23 initiatives clés de ce New Deal vert. 

La toute première est l’imposition immédiate d’une taxe carbone agressive dont les revenus devraient retourner en priorité aux familles les plus vulnérables afin qu’elles reçoivent plus que ce qu’elles ne dépensent pour l’énergie. 

La crise climatique a une dimension existentielle unique dans l’histoire de l’humanité, conclut Jeremy Rifkin. L’âge de la résilience nous attend, écrit-il, et l’acclimatation à cette nouvelle réalité planétaire est déterminante pour notre futur en tant qu’espèce. 

Il sera l’invité exceptionnel de la Terre au Carré cet après-midi. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.