Ce matin dans l’édito carré une expérience qui aurait pu très mal tourner…

Il s’agit en effet d’un cas publié mardi dans le British Medical Journal, celui d’un britannique de 34 ans qui n’a rien trouvé de mieux que de se pincer le nez et de fermer la bouche pour réprimer un éternuement. Audace qui lui a valu un petit tour par les Urgences. 

Lors de l’examen, le sujet de sa très Gracieuse Majesté, a déclaré aux médecins avoir ressenti une sensation de craquement dans le cou. Et notre gaillard n’y est pas allé de main morte, puisque le résultat du scanner a révélé une perforation du pharynx. C’est la pression de l’air qui a provoqué ce séisme intérieur en s’étendant depuis le crâne jusqu’à la cage thoracique. 

Après la prise d’antibiotiques, la pose d’une sonde naso-gastrique et un régime liquide, le jeune empêcheur d’éternuer en rond a pu regagner son domicile non sans avoir été invité par les médecins à ne plus obstruer ses deux narines. 

Est-ce que cet accident est fréquent Mathieu ?

Non heureusement ces cas sont extrêmement rares mais ils peuvent quand même aller jusqu’à la rupture d’anévrisme, le décollement du poumon ou la fracture des vertèbres cervicales. 

Donc en résumé laissez toujours vos écoutilles bien ouvertes.

Et puis n’oubliez pas au passage de mettre vos mains devant la bouche. Lorsque l’ouragan de postillons s’échappe de votre organisme, les micro éclaboussures remplies d’agents pathogènes peuvent en effet être expulsées jusqu'à 7 mètres de distance. Un bonheur pour le virus de la grippe ! 

Et est-ce que les bienfaits de l’éternuement sont bien compris ? 

Oui c’est vrai que lorsqu’on n’est pas malade ou allergique on peut se demander à quoi ça sert d’éternuer à part faire sursauter son voisin? 

Et bien les chercheurs ont découvert qu’en plus de chasser les particules qui encombrent le conduit nasal ; cette expiration brutale d’air, redynamise tout le système de circulation du mucus chargé de piéger les poussières et de les éliminer. L’éternuement c’est un peu le Crtl Alt Suppr du système respiratoire. Une façon de passer un grand coup de balai depuis les poumons jusqu’au nez. Et c’est vrai qu’on se sent toujours mieux après un éternuement. Certains le comparent d’ailleurs à un orgasme cérébral !... 

Nicolas pour finir est ce que vous êtes atteint du Achoo Syndrome ?...

Qu’est ce que c’est ?

Ce sont ces personnes sujettes à un éternuement réflexe lorsqu’elles sont exposées soudainement à la lumière. Par exemple le matin lorsque vous ouvrez les volets et que le soleil vous envoie tout d’un coup ses rayons. 

Le Achoo syndrome, aussi appelé réflexe photo-sternutatoire ou éternuement héliotrophique, concerne 10 à 30% de la population. Le neurologue Laurent Vercueil explique qu’en réponse à l’éclairage soudain de la rétine, l’iris se contracte en envoyant un message sensitif via un nerf relié aux fosses nasales. 

Il s’agit d’un éternuement peu embarrassant sauf si vous êtes au volant de votre voiture, en plein numéro de trapèze, ou pendant une intervention chez le dentiste…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.