Ce matin dans l’édito carré, la question de l’origine de l’Univers fascine toujours autant.

Oui Ali et la semaine dernière, quelques heures à peine après l’annonce de la mort de l’astrophysicien Stephen Hawking, les livres qu’il avait publiés sur le sujet caracolaient partout en tête des ventes, comme si avec son départ vers les étoiles, le grand public replongeait dans les mystères de l’Univers. 

Que ce soit dans « Une brève histoire du temps » en 1988 ou plus récemment avec  « Y a-t- il un grand architecte dans l’Univers ? » Stephen Hawking n’a cessé d’embarquer les lecteurs dans l’immensité du cosmos avec toutes les questions vertigineuses qui en découlent. 

En 2011 il avait même créé la polémique en affirmant qu’en raison de la loi de la gravité, « l'univers avait pu se créer de lui-même, à partir de rien et qu’il n’était pas nécessaire d'invoquer Dieu pour allumer la mèche et le mettre en route"

Des propos qui avaient été très commentés du côté des croyants comme du côté des scientifiques. 

Car en excluant toute intervention divine dans les scénarios possibles de commencement et en laissant penser que la gravitation se trouvait déjà dans le néant originel qui a conduit à la création de l'Univers, Stephen Hawking franchissait une ligne que la science elle même se refuse de traverser. 

Et pour quelles raisons ? 

Et bien parce que même si nous sommes capable de donner un âge à l’Univers - 13,7 milliards d’années - et d’en retracer l’évolution; tout ce qui à trait son origine reste un mystère. Aucune théorie n’est en effet capable aujourd’hui de se prononcer sur ce qu’il y avait avant le Big Bang. 

Le terme même de Big Bang a souvent été mal compris. Interprété comme l’instant zéro où tout à commencé, il suscite les fantasmes. Or, l’Univers n’est pas né avec le Big Bang. C’est ce que rappelait le physicien Etienne Klein dans son « Discours sur l’origine de l’Univers » en 2010, faisant remarquer que le Big Bang n’est pas cette origine explosive qui aurait créé l’espace, le temps, la matière et l’énergie.

Il faut plutôt le concevoir ajoutait Etienne Klein comme un moment de transition entre une situation antérieure que tout le monde ignore et une situation postérieure qui correspond à notre Univers. Le Big Bang n’est donc pas l’origine de l’Univers et on peut même se demander si - une origine- il en existe vraiment eu une !

Vertigineux en effet…

Oui et c’est aussi fascinant pour la science qui fait face à un mur de connaissance gigantesque, aucune théorie n’ayant pu démontrer expérimentalement ce qui s’est passé avant le Big Bang.

Aucunes des lois de la physique ne fonctionnent à l’approche de cet événement. L’astrophysicien Jean Philippe Uzan compare cette inconnue à une forêt vierge qui reste à explorer. Les sentiers sont nombreux, mais personne ne sait vraiment où s’aventurer.

Cette question des origines incite donc à rester très modeste vis-à-vis de la nature. Et c’est à la philosophie et à la métaphysique, qui adorent réfléchir à ces questions, de reprendre le flambeau pour nous chatouiller l’esprit et nous faire toucher du doigt l’infinité du monde. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.