Mathieu ce matin dans l’édito carré, une découverte à l’occasion de la journée mondiale des toilettes.

Il existe une journée mondiale des toilettes !
Il existe une journée mondiale des toilettes ! © Getty / RYAN CHENG PHOTOGRAPHY

J’étais loin d’imaginer qu’il existait un "World Toilet Day" célébré le 19 novembre... Ma première réaction en découvrant cette journée a bien sûr été de ricaner grassement. Gnarf gnarf gnarf la journée des toilettes comme c’est rigolo comme sujet pour un édito. Sauf qu’en réalité il s’agit d’un enjeu majeur de santé publique qui n’a rien de risible. 

En effet selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF environ 60 % de la population mondiale vit sans toilettes ce qui expose les populations concernées à la propagation de maladies mortelles. 

De tout temps d’ailleurs les hommes ont cherché des solutions pour la gestion de l’assainissement. Et les lieux d’aisance, retrouvées grâce aux fouilles archéologiques et aux écrits, racontent aussi l’histoire des sociétés. 

A partir de quand l’hygiène devient une préoccupation ? 

Il semblerait que les Grecs, 2 500 ans av. J.-C. aient été les premiers à équiper leurs villes de systèmes d’évacuation des eaux usées et de toilettes. Et selon l’appartenance social, des pierres polies ou mieux, des feuilles de poireaux, servaient de papier hygiénique. Astucieux et toujours bon à retenir en cas de rupture de PQ. 

Les Romains ont ensuite été très à la pointe sur les latrines qu’ils aimaient publiques et collectives. Des sortes d’open space pour pouvoir tailler le bout de gras avec ses semblables. Malin.   

Bon ensuite selon les époques, l’hygiène a connu des hauts et des bas et au Moyen-âge comme à la Renaissance, la vigilance était de mise. Le pot de chambre ayant une fâcheuse tendance à s’écraser au sol depuis les étages des habitations

Pendant longtemps d’ailleurs, comme en Angleterre, on pouvait manger à table avec son pot de chambre dernier cri afin de pouvoir l’utiliser pendant le repas. Chic et pratique ! 

Mais c’est véritablement au XIXe siècle que l’hygiène s’impose, avec la prise de conscience sanitaire, l’invention de l’eau courante et l’arrivée des toilettes ! 

Et cette découverte dont vous vouliez nous parler ? 

Ce sont des archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) qui en menant des travaux dans le château de Grignan dans la Drôme ont découvert dans le fond d’un placard l’existence d’un système de latrines du XVIIe siècle associé à un réseau de canalisation des eaux de pluie. Installation sophistiquée à une époque où règnent les chaises percées. Ce lieu d’aisance aristocratique est une belle découverte et il vient non seulement enrichir la connaissance sur l’exercice des basses fonctions à cette période mais surtout éclairer d’un nouveau jour la vie de Madame de Sévigné qui séjournait dans le château au même moment! 

Car c’est à elle Nicolas, qu’appartenaient ces commodités qui étaient cachées au fond de son cabinet d’écriture dans le prolongement de sa chambre. Elles confirment, en cette journée mondiale des toilettes, que la marquise avait à cette époque une relation tout à fait privilégiée avec le trône.  

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.