La Fête de la Nature se déroule partout en France pendant cinq jours, jusqu'à dimanche. Objectif : vous réconcilier avec les splendeurs du monde qui nous entourent...

Et si vous preniez le temps d'aller écouter les oiseaux, ce week-end ?
Et si vous preniez le temps d'aller écouter les oiseaux, ce week-end ? © Getty / Chris Gante

Comme vous l'avez surement remarqué, s’il y a bien un sujet qui donne vraiment envie de se faire une grosse chouille, c’est la nature ! Ah mais quelle poilade, ces cinq jours qui promettent de « vivre l’expérience de la nature »… L’expérience de la nature, c’est limite de la provocation. 

Hier encore qu’est-ce qu’on apprend en commençant la journée : 

Que la montée du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100. 

Avec en prime ce commentaire du chercheur : 

Une élévation des mers de cette ampleur aurait des conséquences profondes pour l'humanité. 

Faire la fête dans cette ambiance ? Non je ne crois pas…

Une autre réjouissance : il y a quelques jours, on nous annonce sans préambule que le moustique tigre a gagné la capitale, qu’il est parfaitement implanté et tout à fait actif. Oh joie de la dengue et de la fièvre Zika. Il va être chouette le mois d’août à Paris cette année. 

Qu’est-ce qu’ils veulent avec leur fête de la nature ? Peut-être nous faire danser sur le chikungunya ? J’espère que leur petite sauterie est sponsorisée par Prozac parce que c’est la vraie sinistrose assurée…

J’imagine comment les gars ont dû se décarcasser pour imaginer le programme de ces cinq jours…. Le genre de boulot qu’on se refile comme une patate chaude dans les équipes… à moins qu’ils aient demandé aux colapsologues de plancher là-dessus ? Ils ont dû se régaler, les prophètes de malheur de la fin du monde…

Quel programme pour la Fête de la Nature ?

D’abord cette année, et pour la première fois depuis la création de l'événement, l'équipe de la Fête de la Nature a attribué des "Coups de cœur" aux manifestations qui se sont distinguées pour leur caractère original, créatif ou inédit. 

Vous allez par exemple pouvoir vous percher dans un arbre le temps d’une conférence. Imaginez la qualité d’attention et ce que l’on peut ressentir au plus près du pin sylvestre.

Mais cette fête est aussi la promesse de réveiller le passeur de nature qui sommeille en vous, de découvrir le balbuzard pêcheur sur l'Etang du Ravoir ou d’explorer la beauté intérieure du Karst, ce qui – vous l’admettrez- ne va pas de soi d’emblée … (il s’agit d’une sortie spéléo). 

Pastoralisme, agriculture et papillons dans le vallon du Délubre qui héberge 30% de toutes les espèces de la France métropolitaine ou découvertes sensorielles dans la vallée de Trobodec pour écouter les oiseaux, sentir le sureau et observer la nature en mouvement. 

C’est donc parti pour cinq jours de manifestations gratuites. Tout le programme ici pour connaître ce qui se passe près de chez vous et vous réconcilier avec les splendeurs du monde qui nous entourent. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.