Les deux sondes Voyager 1 et Voyager 2 lancées en 1977 par la Nasa ont survolé des planètes lointaines comme Jupiter, Saturne, Uranus ou Neptune… Si Voyager 1 a débarqué il y a six ans dans le vide interstellaire ; sa jumelle Voyager 2 serait sur le point de le faire selon un communiqué de la Nasa.

Cette image (illustration), publiée par la NASA, détaille le vaisseau spatial NASA Voyager 1 avec son antenne dirigée vers la Terre. Les vaisseaux jumeaux Voyager 1 et 2 explorent des zones où rien n’avait volé auparavant.
Cette image (illustration), publiée par la NASA, détaille le vaisseau spatial NASA Voyager 1 avec son antenne dirigée vers la Terre. Les vaisseaux jumeaux Voyager 1 et 2 explorent des zones où rien n’avait volé auparavant. © Maxppp / NASA / UPI

Quels sont les signes qui indiquent la sortie imminente de Voyager 2 hors du système solaire ? 

Une augmentation des rayons cosmiques provenant de l’extérieur du système solaire a été détectée par la sonde, elle indiquerait que Voyager 2 va bientôt faire le grand saut vers l’inconnu

Après 40 années d’une traversée interplanétaire et alors qu’elle se trouve actuellement à 18 milliards de kilomètres de notre planète, la sonde s’apprêterait donc à tirer sa révérence

On sait que Voyager 2 a déjà franchi une première frontière qui s’appelle l’héliosphère. Il s’agit de la zone d’influence des vents provenant de notre soleil. C’est comme une grosse bulle de gaz protectrice qui est déformée par les champs magnétiques.

Lorsque la force du vent solaire n'est plus suffisante pour repousser le milieu interstellaire, on considère que la deuxième frontière extérieure avec le système solaire est atteinte. On parle alors de l'héliopause. Le problème c’est que ce sandwich à deux couches est très fluctuant. Les frontières peuvent en effet s’éloigner ou se rapprocher en fonction des vents. La petite sonde Voyager 2 se trouve donc actuellement au milieu du sandwich et pourrait bien atteindre la sortie finale dans les mois qui viennent. Ce qui est sûr c’est que jamais des engins comme ces sondes ne se sont retrouvées aussi éloignées du lieu de leur naissance.

Une fois arrivée dans le milieu interstellaire que va t-il se passer pour cette sonde ?

Et bien Voyager 2 va se retrouver dans le vertige de l’infini. Dans un espace effroyablement vide constitué d’un mélange de gaz, de rayons cosmiques et de poussières. 

Les astronomes estiment que la sonde ne passera pas à proximité d’une autre étoile avant… 40 000 ans, à moins qu’elle ne croise un obstacle imprévu, voire un être doué d’intelligence. Et dans cette éventualité, la Nasa a tout prévu puisque les deux sondes Voyager renferment chacune un disque de cuivre plaqué or avec un mode d’emploi, des enregistrements de Bach, Mozart ou Chuck Berry, une liste de salutations en cinquante-cinq langues et des photographies d’humains, de végétaux et de paysage. Un inventaire à la Prévert dans l’éventualité d’une rencontre extra-terrestre. Selon la Nasa, ces disques en or pourraient même devenir un jour les seules traces de notre civilisation humaine. Gloups ! 

Trajectoires de Voyager 1 et 2
Trajectoires de Voyager 1 et 2 © Getty / QAI Publishing
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.