Qu'est-ce qui donne à chacun d’entre nous sa couleur de cheveux ?

Si je vous demande, combien de couleur de cheveux existe-t-il, que me répondez-vous ?

La réponse est huit : 

  • Noir (aile de corbeau) la plus commune dans le monde, 
  • brun, 
  • auburn, 
  • châtain, 
  • roux, 
  • blond vénitien, 
  • blond,
  • blanc

Une classification que les professionnels de la coiffure n’ont toutefois pas adopté. Ce qui fait référence chez eux, c’est le tableau de M. Eugène Schueller, chimiste fondateur de l’Oréal et inventeur de la première teinture. Un tableau de 10 couleurs un peu tirées par les cheveux. Qu’on en juge : cela va du noir au blond platine mais sans passer par le blond vénitien, l’auburn et le roux, 3 teintes  que M. Schueller n’a pas  considéré comme couleurs de base.

Mais laissons les tableaux de classification pour nous intéresser à ce qui donne à chacun d’entre nous sa couleur de cheveux. C’est d’abord la mélanine mais c’est aussi l’hérédité. Du moins à 97% . 

Et si on va par là, et bien jusqu’à la semaine dernière, on ne connaissait que 13 gènes associés à la couleur. Désormais, ils sont au nombre de 124.  124 gènes identifiés par une équipe du King’s college de Londres qui a comparé la couleur auto déclarée par une grande cohorte 300 000 personnes et leur ADN stockés dans différentes bases de données. 

L’étude confirme qu’il y a plus de femmes aux cheveux clairs que d’hommes. Pour  l’une des auteurs de l’étude, cela montre la sélection des femmes blondes au cours de l'évolution. Dit autrement : les hommes préfèrent les blondes depuis belle lurette.   

C'est un peu tiré par les cheveux ….

Au-delà des considérations capillaires, qui peuvent sembler secondaires, la découverte de cette centaine de nouveaux gènes va  permettre de mieux comprendre certaines maladies associées justement à des problèmes de pigmentation. Des cancers de la peau mais aussi des testicules ou des ovaires, des maladies auto immunes comme le Vitiligo , cette dépigmentation de la peau qui apparaît sans qu’on sache réellement pourquoi ou encore le syndrome de Waardenburg … Un syndrome de surdité associé à des mèches de cheveux blanches, ou des sourcils et cils  blancs . 

Qui dit pigmentation dit production de mélanine. En quoi les nouveaux gènes découverts sont-ils impliqué dans la fabrication de mélanine, ce sera une des questions à approfondir. Et notamment le rôle précis de chacun des  2 types : l’eumélanine et la phéomélanine

Aujourd’hui, on sait encore peu de choses, si ce n’est que chez les roux, humains ou animaux, c'est la phéomélanine  qui est responsable de la coloration. Son pouvoir d’absorption des UV étant moindre, le soleil est plus agressif pour  ces individus là. 

Publiée dans Nature genetics, cette immense analyse a aussi montré une amélioration de la prédiction de la couleur des cheveux à partir d’ADN. De quoi aider les légistes de la police scientifiques à identifier des criminels. Et à se faire moins de cheveux blanc.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.