Un rapport des jardins botaniques royaux de Kew près de Londres, publié il y a deux semaines, propose un incroyable inventaire du monde des champignons, le plus complet jamais réalisé.

Un travail de titan qui a mobilisé les experts du monde entier pour détailler la biologie, l’écologie et les services rendus à l’homme par le royaume des champignons. 

Mais les mycologues ont aussi voulu corriger une profonde injustice : selon eux en effet les champignons n’ont pas droit au respect qu’ils méritent. C’est donc pour réparer cet affront qu’ils ont voulu sensibiliser l’opinion sur la réalité de ces organismes eucaryotes. Car il faut bien l’avouer les champignons en dehors de notre assiette tout le monde s’en bat les couettes. 

On doit beaucoup aux champignons ? 

Ces organismes forment d’abord un groupe bien plus important que les plantes avec une diversité estimée à 5 millions d’espèces même si pour le moment les espèces caractérisées et auxquelles on a donné un nom sont au nombre de 144 000. 

La plupart des champignons sont des organismes microscopiques et discrets cachés dans les sols et invisibles à l’œil nu. D’où sans doute notre méconnaissance et le peu de considération à leur égard. Selon le microbiologiste Francis Martin, chaque gramme de terre contiendrait entre 1500 et 2000 espèces de champignons

Et des dizaines d’entre elles disparaissent chaque année sous nos pieds dans le plus grand silence. Les champignons qui subissent aussi les effets du réchauffement climatique nous fournissent pourtant des réserves inépuisables de nourriture et de médicaments dont le potentiel est loin d’avoir été exploité.

Ces grands recycleurs qui jouent un rôle fondamental dans les écosystèmes pourraient être utiles par exemple pour « dévorer » rapidement les plastiques et même nettoyer les déchets radioactifs.

Les champignons n’ont pas que du bon tout de même ? 

Alors que certaines espèces vivent une véritable histoire d’amour avec des arbres en leur apportant une aide vitale, d’autres déciment des populations entières de plantes ou d’animaux en provoquant des infections fatales. Et les attaques fongiques qui touchent aussi les hommes sont nombreuses.  

Demandez aux fourmis ce qu’elles en pensent, elles qui peuvent se faire coloniser l’intérieur du corps par des spores capables de prendre le contrôle de leurs mouvements en les transformant en zombie avant de les tuer

Il existe donc bien une face macabre dans la vie des champignons.

Mais ne nous quittons pas sur cette sombre note et pensez plutôt à courir dans les bois dès ce week-end pour remplir vos paniers de chanterelles, de cèpes et de pieds de moutons en laissant bien sûr de côté les champignons magiques. 

Légende du visuel principal:
C'est la saison de la cueillette des champignons ! Mais ce n'est pas seulement pour ça qu'on vous en parle ce matin... © Getty / Lew Robertson
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.