Le 20 juillet dernier alors que la France se dorait la pilule, une centaine d’astrophysiciens du monde entier dévoilaient donc un aperçu complet sur l’histoire de l’univers depuis ses prémices jusqu’à nos jours. Ce matin dans l’édito carré, une carte inédite de l’Univers qui retrace l’histoire de son expansion.

Voie lactée
Voie lactée © Getty / Xuanyu Han

Il y a plusieurs siècles, bien avant Google Earth et les GPS, des savants passaient des vies entières à rassembler toutes les connaissances sur des manuscrits en papier afin de réaliser les premières cartographies de la terre. 

En 1587 par exemple le géographe milanais Urbano Monte, publiait le premier planisphère de l’histoire. Dessiné à la main, cet Atlas de 60 feuilles avait pour ambition de cartographier la terre entière. Monte a apporté à l’époque des précisions qu’aucune autre carte ne contenait.  

Cinq siècles plus tard, ce sont les astrophysiciens qui réalisent les cartes les plus incroyables en révélant cette fois-ci non plus les territoires ridiculement petits de notre globe terrestre mais l’histoire inédite de notre Univers. 

Le 20 juillet dernier alors que la France se dorait la pilule sur les plages, une centaine d’astrophysiciens du monde entier dévoilaient donc un aperçu complet sur l’histoire de l’univers depuis ses prémices jusqu’à nos jours. Vertigineux. 

Il a fallu plus de 20 ans pour réaliser cette carte tridimensionnelle. Deux décennies d’arpentage cosmique pour analyser plus de quatre millions de galaxies et de quasars, ces noyaux de galaxies ultra lumineux qui émettent une énergie colossale. 

Et que révèle cette carte ? 

Elle permet de mesurer l'expansion de l'univers, avec ses différentes vitesses selon les époques sur 11 milliards d’années ce qui couvre près de 80% de la vie de l’Univers.  

L’astrophysicien Jean-Paul Kneib, qui est l’initiateur du projet eBOSS lancé en 2012 et qui a complété les données du premier programme SDSS, explique qu’au début, l'expansion de l’Univers a été élevée, puis sa vitesse a diminué jusqu'à un minimum.  

Et puis il y a six milliards d'années elle a entamé une accélération qui depuis perdure sous l'influence d’une énergie noire devenue prépondérante. L’énergie noire… dite aussi énergie sombre, une énergie hypothétique et mystérieuse mais qui pourtant a un rôle absolument essentiel puisqu’elle serait la composante principale de notre univers ce qui j’en conviens est totalement déroutant.  

Mais cette histoire d’expansion de l’Univers Nicolas est aussi à l’origine d’une crise cosmique majeure dans la communauté scientifique…  

Et laquelle ? 

Depuis plus de 90 ans, les astrophysiciens savent que l’Univers s’étend et ils tentent de mesurer la vitesse exacte de cette expansion, un paramètre qu’on appelle la constante de Hubble.  

Mais les résultats qui viennent d’être obtenus par eBoss montre un écart de 10% avec des mesures antérieures. Où se cache l’erreur? La tension est à son comble. Il existe surement un phénomène physique qu’on ne connaît pas et qui pourrait expliquer ces différences de mesures.  

Un événement issu de l’univers primordial et qui n’aurait pas encore été pris en compte.  

En attendant de résoudre cette énigme qui agite le cerveau de nombreux astrophysiciens, cette cartographie tridimensionnelle de notre Univers représente l’une des avancées les plus importantes en termes d’observation cosmologique.  

Et je suis sûr qu’en cette heure matinale elle vous a plongé dans la plus grande perplexité… Nous y reviendrons cet AM dans la terre au carré.  

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.