Nos serviettes de bain accumulent au fil des jours nos cellules mortes et nos sécrétions diverses, auxquelles il faut ajouter bactéries et champignons. C’est une sorte d’immeuble où les microbes élisent domicile dans les capillarités du tissu.

Un article publié dans la presse américaine est consacré à ces microbes qui prolifèrent dans notre linge de toilette
Un article publié dans la presse américaine est consacré à ces microbes qui prolifèrent dans notre linge de toilette © Getty / Kryssia Campos

Rediffusion de la chronique du 15 janvier 2018

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.