Ce matin dans l’édito carré, les secrets du tri et du recyclage…Trier ses déchets requiert une maîtrise de soi de tous les instants et que celui qui a tout compris me jette la première pierre.

Le tri des déchets a ses règles
Le tri des déchets a ses règles © Getty / Prapass Pulsub

Je sens déjà monter en vous un très haut degré d’excitation rien qu’à l’énoncé de cet édito. 

Je vous comprends car trier ses déchets requiert une maîtrise de soi de tous les instants et que celui qui a tout compris me jette la première pierre.

Car il faut s’y retrouver entre les collectes, les couleurs des bacs et les différences de tri à la maison, au bureau et d’une ville à l’autre…

Alors c’est vrai qu’il est parfois plus simple de se dire que ça ne sert à rien de trier parce de toute façon notre boite à pizza finira sa vie dans le même bac que la bouteille d’huile d’olive. Mais détrompez-vous car même si vous triez vos déchets comme un manche : mal trier vaut toujours mieux que ne pas trier du tout.

Et quelles sont les règles à connaître ?  

On peut faire un parallèle avec l’apprentissage d’une langue. Le tri est une grammaire avec ses grandes règles, simples, facilement compréhensibles et applicables mais avec aussi son lot d’exceptions. 

La règle de base est la suivante : on trie tous les emballages en verre, en métal, en carton ou en papier pour les isoler des déchets ménagers. 

Autre règle : ne vous fatiguez pas à laver vos emballages avant de les déposer dans le bac de tri. Les traces alimentaires ou la saleté ne doivent pas être une source de découragement et puis cela permet évidemment d'économiser de l’eau. 

Vous pouvez aussi déposer vos emballages et papiers en vrac sans faire de poupée russe. 

L’exception à la règle, c’est le plastique puisque qu’ils n’ont pas tous la même composition. L’objectif est que nous arrivions à trier tous nos flacons et bouteilles dans les années qui viennent. 

La tendance générale est quand même à la simplification dans les modalités de collecte, histoire de ne pas perdre en route le trieur plein de bonne volonté. 

Est ce que les Français sont de bons trieurs ? 

Absolument puisque nous trions de plus en plus (88% de nos concitoyens) et de mieux en mieux et, que selon L’observatoire du geste de tri, le nombre de Français qui trient sans faire d’erreur augmente régulièrement. Bravo ! 

Et tant mieux car l’impact du tri est bien plus vaste qu’il n’y paraît. En triant, on préserve les ressources naturelles, on limite les émissions de gaz à effet de serre et on économise de l’énergie. Une tonne de canettes d’aluminium recyclées permet d’éviter l’extraction de deux tonnes de bauxite. Une tonne de plastique recyclée économise 650 kg de pétrole brut. 

Sachez enfin que vous produisez en moyenne 458 kilos de déchets ménagers chaque année et que, selon l’ADEME, la gestion des déchets est le premier poste de dépense de protection de l’environnement. 

Si vous souhaitez devenir un cador du tri, passez nous voir cet après-midi dans La Terre au Carré, on répondra à toutes vos questions.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.