Il y a encore des personnes pour croire que notre planète est aussi plate qu’une crêpe Suzette. On les appelle les "platistes" et ce courant de pensée semble même plus en forme que jamais avec les réseaux sociaux où fleurissent bon nombre de thèses conspirationnistes.

Selon un sondage IFOP publié en janvier 2018, 9% des Français interrogés ont affirmé que la Terre était plate.
Selon un sondage IFOP publié en janvier 2018, 9% des Français interrogés ont affirmé que la Terre était plate. © Getty

Selon un sondage IFOP publié en janvier 2018, 9% des Français interrogés ont affirmé que la Terre était plate. Aux Etats-Unis ils seraient 12 millions à adhérer à cette théorie. Et pendant ce temps là, les recherches associées à l’expression « Terre plate » explosent sur les moteurs de recherche.   

Qu’est ce qui anime la communauté des platistes ?    

Avant tout la remise en question des discours officiels. En ligne de mire : la Nasa qui serait à l’origine d’une énorme manipulation et dont les images de la Terre vue de l’espace seraient de simples montages Photoshop.  La Flat Earth Society, une organisation américaine créée en 1956, s’est accrochée à cette idée en accusant les organismes de recherche en astronomie et en aérospatial d’être à l’origine d’une désinformation généralisée.

Cette communauté rassemble des millions de personnes à travers le monde et elle affirme que la Terre ne peut pas être sphérique puisque l'oeil humain voit l’horizon totalement plat et droit. Et les scientifiques ont beau s’acharner en répondant point par point aux délires des platistes, rien n’y fait, ces derniers restent indécrottablement convaincus d’avoir raison. Le fait que des personnalités du sport ou du rap accréditent publiquement ces théories ne font qu’accroître la curiosité du public pour ces thèses farfelues.   

Comment lutter contre ces croyances ?   

En invitant par exemple nos amis platistes à découvrir l’exposition Le monde en sphère qui se tient jusqu’en juillet à la BNF à Paris où l’on rappelle que cela fait un bail que l’on sait que la Terre est ronde.

Parmi les savant de l’Antiquité, les platistes auraient été ridicules et sans aucune audience. Même au Moyen-Âge, période pourtant réputée obscurantiste, l’idée d’une Terre plate n’a pas convaincu grand monde. 

Alors certes, la surface de notre planète n’est pas d’une rondeur parfaite. Elle est même pleine de défaut et d’aspérités, un peu plus aplatie au niveau des pôles et avec une forme qui évolue en réaction à la gravité. Mais pas de quoi envoyer un navire vers l’Antarctique comme veulent le faire l’année prochaine des militants du platisme pour montrer que notre planète ne serait qu’un disque entouré d’une barrière de glace. Un objectif pour le moins surprenant, puisque le principe même de la navigation maritime se base sur la courbure de la Terre. 

Dans quelques jours, l’astrophysicien Alain Riazzuello publiera « Pourquoi la terre est ronde » chez Humensis. De la matière pour comprendre comment la forme de la Terre a été conceptualisée et vérifiée dans les moindres détails. Un livre à offrir à tous vos amis platistes.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.