La vérité si je mens, ce sera un dément démantèlement !

Démanteler, oui, il faut démanteler - sauf les menthes à l’eau, ne jamais démanteler les menthes à l’eau ! Faire et défaire c’est toujours faire le business avancer, c’est toujours faire de l’électricité.

Nos anciennes jolies centrales qui sont trop ridées, avec plein de bouts d’atomes dans leur chair intégrés, il faut oui, les démanteler.

Mais l’argent, Monsieur le Président de l’Electricité, a-t-on bien provisionné pour ces centrales qu’en petits morceaux radioactifs on doit remiser ?

Déjà, je vous le rappelle, 4,5 milliards au frais du contribuable pour Areva, qui est en coma dépassé. Ben, on a 23 milliards, c’est un tiers de ce que ça va coûter. En fait, on ne sait pas, on n'a jamais démantelé ça. Mais nos enfants d’ingénieurs vont bien trouver pour que ces déchets du Diable soient valorisés.

Ce qu’il faut c’est toujours le nucléaire continuer, sinon la religion va s’effondrer. La vérité si je mens, ce sera un dément démantèlement.

Il faut démanteler, débrancher, déboulonner les politiques - parfois trop âgés, souvent trop accrochés aux privilèges, au sens de la famille, au pouvoir souvent dérisoire. Hop ! Du balais, le système il faut démanteler.

Le climat : l''Homme l’a trituré, bousculé, déréglé ; maintenant c’est lui avec son rabot à tempêtes, son rabot à sécheresse qui veut nous démanteler.

Faire, défaire, démanteler du neuf avec du vieux. On ne dit plus : "on recycle, sans gâcher ça va le faire ; ce qui est mon déchet, voisin tu vas le réutiliser". Non, on dit : "économie circulaire". Voyez, les mots aussi il faut les démanteler.

Avec mon ami Frédéric Denhez on est d’accord : l’écologie c’est souvent l’art d’enfoncer les portes ouvertes -fermées durant les trente dites glorieuses ou trente piteuses, il y a longtemps.

Les pesticides ! Sautons de joie en 2015, le recours aux pesticides a diminué de 2,7% par rapport à 2014. Certes, c’est toujours bon à prendre, mais cette chimisation de la société en émoi, des neurones aux poumons en terminant par l’assiette et le foie - vous dis-je le foie !- a crû depuis 2008 de 20% ; et il s’agit d’arriver à 50% de baisse d’ici 2025 . Vous voyez le chantier... Vous reviendrez dans mon cabinet consulter, si vous n’êtes pas mort entre temps bien évidement. Non, payez maintenant, c’est plus sûr pour tout le monde.

Y'aurait-il quelques réticences de la part des multinationales de l’agrochimie qui ont un peu de mal à changer ? Là, il est urgent de ne rien démanteler.

Les bocages, les haies ratiboisées, ça c’est du bon démantèlement bien organisé. Adieu hiboux, chevêchettes, mûriers et couvées de scarabées. Allez la zone humide, drainée ! Dessus, collez-moi un divin supermarché qui vendra aux enfants de jolis livres comme : « Comment protéger la biodiversité ? ».

La nature depuis Descartes, on l’a bien démantelé - elle l’a bien cherché cette cochonnerie hostile qui ne sert à rien et empêche de bétonner. Disney ou EuropaCity pourront, sous cloche aseptisée, la réinventer.

Démanteler puis compenser, le mot magique, on est sauvé ! Un cheval, une alouette, gentille alouette, la nature pas besoin d’elle, pas besoin d’oiseaux, à tire-d’aile, tiens justement tirons-les, même quand la chasse doit être fermée. Mais les yeux jusqu’au 12 février, on saura les fermer. Fais gaffe à tes abattis oie cendrée car les loueurs de huttes et les chasseurs tu vas engraisser.

Démanteler la loi littoral, laissons construire, et la mer léchera nos pieds.

Faire sauter les crêpes c’est bien, mais faire sauter les verrous, démanteler quelques neurones de notre cortex embrumé, c’est mieux !

De la dentelle à recoudre, et répondre à "l’Appel du monde de demain" parce que nous sommes une force en mouvement qui s’ignore encore trop mais qui demain saura démanteler la bêtise destructrice et le trop plein.

Et rappelez-vous, les menthes à l’eau, faut pas les démanteler, ah non faut jamais démanteler les menthes à l'eau !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.