Des voeux pour cette nouvelle année...

2017 sera-t-il écologique ?
2017 sera-t-il écologique ? © Getty / Thomas Barwick

Un, deux, trois, c'est parti ! L'année 2017, pour nous, ce sera le tour du soleil en 365 jours, à cheval sur notre petite planète dans la pampa des grands espaces, en écartant nos murs des idées nouvelles à faire émerger, d’un monde moins ravageur de nature…

Un voyage à travers les jours, les nuits, les saisons. Tenez ! La lumière revient déjà, elle s'était recroquevillée, pressée qu'elle était de se glisser dans nos draps le soir, et pas gênée d'y flâner encore au petit matin... renouveau, elle se dit « par ici la sortie ! »

Pour la grande traversée d’une année à une autre on s'est offert des cadeaux ?! Des statuettes en ivoire d’éléphants braconnés, de la poudre de perlinpinpin de queue de tigre, euh non ... C’est dingue, on n'y croit pas, ce sont dit les éléphants en apprenant la bonne nouvelle, les Chinois interdisent le trafic d’ivoire, on est sauvé ou presque !

Cette année on s’est offert basiquement une écharpe, un vaccin contre la grippe, des moufles, un bonnet (30% de notre chaleur dégage par la tête que vos neurones s’activent ou non) ; bref on s’est offert un vrai hiver avec 1 cornet et 3 boules glacées sur la tête, nos oreilles, le sol pour bien dégager la vermine.

Vous avez peut être offert des poumons filtrants à vos amis, une envie de déménager si vous habitez au bord des grands axes routiers, la vallée de l’Arve ou dans une cuvette garnie de particules fines.

Peut-être avez-vous offert le livre cosigné par Manuel Valls et Francois Fillon « J’ai l’écologie chevillée au corps et tellement envie de vous en parler que je ne le ferai pas pour ne pas vous déranger ».

(Avec un clin d'oeil à Franck Lepage, décrypteur du langage politique) Pour vos élus, offrez-leur les mots à caser : "République", "démocratie", "sécurité", "emploi" (encore mieux "plein emploi" - ce qui est une escroquerie).

Ils doivent aussi placer dans leurs vœux : « que le développement durable est la clé d’un mieux vivre ensemble. A l’heure de la mondialisation, dans notre territoire, revenons à notre échelon local non délocalisable où la biodiversité, le réchauffement climatique, la préservation des espèces et des sols, l’installation de maraîchers bio doit être analysée après réalisation d’un diagnostic partagé avec les acteurs du territoire (qu’on nomme parfois "habitants" - c’est un vieux mot français). Faute de quoi aucun projet authentique de développement - oui, j’ai oublié le durable en route- qu’il faudra raisonner en terme de contrat et de liens de solidarité ne pourra voir le jour. Je compte donc sur votre authentique participation qui s’inscrira bien sûr dans une relation de proximité garante de la préservation du lien social qui nous est si cher. Vive l’écologie, vive le tri sélectif et vive la France ! »

Dites-moi Monsieur le Préfet, c’est toujours bon pour les travaux de la ligne à haute tension, de l’aéroport inutile et du centre aqua ludique sur la zone humide à côté de l’emplacement du futur casino ?

Très bonne année également à vous Monsieur le Préfet !

Ah oui, j'oubliais ! Dans la trousse du parfait petit terrien sans peur et sans reproche, impatient d'affronter les défis qui s'annoncent, on vous met une double dose d'optimisme ; parce qu'on croit encore à l'avenir de cette espèce de grands singes égoïstes mais sympathiques qui est la nôtre...

Un, deux, trois, c'est parti ! Et belle année à tous !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.