Respirez ! Doucement... une fois sur deux ! Maintenant c’est comme la circulation, on fait poumon alterné, on respire par un poumon puis l’autre, non pas les deux en même temps !

Michel Delpuech, Préfet du Rhône, a décidé de restreindre l'utilisation de la voiture à partir du 9 décembre 2016 pour s'attaquer au problème dans la ville de Lyon et prévenir l'exacerbation de l'éventail des maladies respiratoires et cardiovasculaires
Michel Delpuech, Préfet du Rhône, a décidé de restreindre l'utilisation de la voiture à partir du 9 décembre 2016 pour s'attaquer au problème dans la ville de Lyon et prévenir l'exacerbation de l'éventail des maladies respiratoires et cardiovasculaires © Getty / Serge Mouraret

- Mais pourquoi ça pique, pourquoi doit-on aller chez le docteur ?

- Paris voilée, la Tour Eiffel a son niqab de pollution comme l’Ile-de-France, Lyon, la vallée de l’Arve, une habituée. Avec son teint de fumeur, Paris asphyxiée, Paris diésélisée, Paris embronchitée mais Paris … pas encore libérée de ses addictions.

► ECOUTEZ AUSSI | la Tour Eiffel dans la pollution

- Pourquoi je tousse dans ma poussette ? Pourquoi les grands ne prennent pas leur vélo pour bouger alors que la moitié des déplacements automobiles se font sur trois kilomètres en moyenne ?

- Parce que les grands en France ont une voiture, et qu’ils roulent souvent tout seul dedans ; c’est comme ça quand tu es grand, tu t’endettes et tu as une voiture, ah mais !

Sur le pas de sa boutique, discrètement, le Monsieur des pompes funèbres était bien content.

CO2 et particules mon amour étaient ses alliés ! Eole en chômage technique, cheminées, voitures, poussières, agriculture, cochon, couvée… un vrai bonheur. Quand je pense que les gens vont se souhaiter « Bonne santé » le 31 décembre et qu’ils ne font rien le reste de l’année.

Les oiseaux étaient partis, ils avaient quitté le ciel de Paris ; d’autres avaient dépassé le plafond de soupe jaunâtre qui repeignait la ville. Pékin, Shanghai regardaient Paris, intéressées par les efforts de ces pics de pollutions. Paris voudrait-elle un jour leur ressembler ? Non, et il y a de la marge car on a plus de charbon.

► Pollution : le vrai du faux des effets sur la santé

► Pollution : d'où vient cet épisode hivernal ?

La girafe du zoo pensait : "j’ai un peu plus de chance, je respire quelques mètres plus haut. Et pourtant, cette semaine, je viens d’apprendre ce malheur : je suis en voie d’extinction car on tue et ratiboise le territoire de mes sœurs."

- Allô, le vent ? Dites, ne pourriez-vous pas …

- On ne me commande pas, Monsieur. Bien-sûr, je vais me remettre au boulot et je chasserai vos miasmes. Dix fois au-dessus des normes ?! Continuez à faire des normes, à surtout ne pas parler d’écologie dans vos primaires, et dépasser les bornes. Je tirerai la chasse d’air comme on tire une chasse d’eau. Mais le responsable, ce n’est pas moi. Le ciel, les rivières et ses poissons, les océans ne sont pas vos paillassons. Je soufflerai et sortirai ma tramontane, mon mistral, ma burle, mon nord-est, mon autan en emporte vos errements quand j’en aurai envie. Vos bronches, allergies, crises cardiaques et morts par centaines en milliers en Europe, ne les mettez pas sur mon dos. Vous ne savez pas vous limiter, les excès en tous genres, vous adorez le trop. Mais ne pleurez pas, un jour l’air en bonbonne, vous allez bien le moyenner, pas vrai ?

Le Père Noël avait compris, il savait quels cadeaux offrir avant tout le monde. Demain, il aura équipé de filtres à particules le museau des rennes de son traîneau d’espoir, sinon du retard il risquerait d'y avoir à la livraison le 24 décembre au soir.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.