Que le printemps nous fabrique plein de bonnes et jolies feuilles !

Le printemps est arrivé cette semaine...
Le printemps est arrivé cette semaine... © Getty

Le Printemps ne saute pas encore à la corde, et de joie, partout mais il est là : dans la plaine, les collines, les parcs et nos jardins.

Donald Trump lui s’assoit sur le printemps comme sur l’écologie ; il va bien merci, ses ministres aussi. Le réchauffement climatique d’origine humaine n’existe pas, la Terre n’est pas ronde, elle est plate, les pesticides sont bons car Dieu BASF Bayer nous les a donnés et quand le pipeline va, tout va.

On laisse faire le marché, les scientifiques, les experts ?! Et la techno-science corrigera nos erreurs ? Et bien non !

Car une partie du peuple bouge, ne veut pas de poulet à l’eau de javel, du vin empoisonné, de printemps silencieux sans oiseaux. Il n’a pas renoncé, et s’affranchit du politique manquant de courage, en décalage régulier avec ses aspirations. Les citoyens sont prêts.

Aujourd’hui, dans ce hall [du salon du Livre Paris 2017] qui voit passer des marchands de voitures, le salon « body fitness » avec des femelles et des mâles qui ressemblent à taureaux de compétition sous créatine ; il y a quelques jours à notre place dans ce hall, on célébrait la Pie rouge des plaines et le porc noir Gascon. Aujourd’hui, ce sont des auteurs et des livres … est-ce mieux pour l’écologie ? Je pose la question.

Est-ce mieux pour les arbres ? Quand on sait qu’un livre sur deux n’a aucun intérêt et que un sur deux terminera au pilon ?!

Lectrices et lecteurs, voyez tous ces arbres qui nous entourent sur ces rayonnages ! Oui, le livre est un objet culturel merveilleux mais aussi une quasi promotion posthume pour l’arbre !

Bienvenue aux hirondelles et à leurs belles plumes, et que le printemps nous fabrique plein de bonnes et jolies feuilles !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.