Allez tournez, valsez, tournez la page d’une année sur la Terre. Roulez jeunesse, jeunesse de l’Inde, d’Afrique, d’Asie. Roulez vieillesse, en Europe, en Chine, au Japon, en Russie

Belle année à tous et plus encore aux enfants qui vont créer, inventer…
Belle année à tous et plus encore aux enfants qui vont créer, inventer… © Getty / Nora Sahinun / EyeEm

Je suis un bel endroit, paumé dans l’univers, dans les guides bleus, dans les guides verts, on vante ma beauté en vert et bleu. On devrait m’appeler la Mer, on m’a nommée la Terre. Il y a tout pour y habiter, pour s’aimer, pour semer, récolter, tisser des liens. Il y a tout… Je suis à la bonne distance du soleil, ni trop froid ni trop chaud… Sauf quand vous déréglez mon climat et mon atmosphère.

Vous avez beau chercher avec vos télescopes, y en a pas deux comme moi pour vous abriter. Vous avez de la terre, de l’eau, des végétaux, des pierres, un ciel, des animaux et dans ces animaux, il y a nous ! Des gentils et des fous.

Je suis vraiment bonne pâte, ce que je suis d’ailleurs à l’origine… Mais comment puis-je encore vous supporter, avec vos 200 000 ans d’enfantillage, vos balbutiements de nouveaux nés. Vous me faites des enfants sur et dans mon dos, vous me perforez la couenne, me faites éternuer, acidifiez mes eaux, avec vos neurones mal agencés... Vous écrivez un drôle de drame. Même si vous m’avez aussi amélioré.

Mais qui vous a câblé votre accablant cerveau ?

L’homme est fou. Il adore un Dieu invisible et détruit la nature qui elle est visible. La nature qu’il détruit est le Dieu qu’il vénère.

Joli résumé d’Hubert Reeves.

Quand allez vous comprendre enfin que moi, j’ai des limites... Vous non, jamais ! Enfin si… Vous avez les miennes.

Bah oui, moi je suis une terre finie ; attention, prométhéens sans fins, vous êtes géniaux … Mais pas finis d’être cuits. Un jour vous grandirez… Rassurez-vous, c’est normal, ça a toujours été très long l’évolution.

Mais nous ne pourrons pas semer de graines les poings fermés. Les paysans nous l’apprennent : "pour semer, tu dois ouvrir les mains !"

La Croix de St André est blanche sous la neige. Ce soir c’est la trêve, des baisers mondialisés feront le tour de la terre, dans un filet cuivré, en 3 ou 4 G, de Rio à Oslo, de Cambera à Toulouse. Moi, je tourne autour du soleil depuis plus de 4 milliards d’années. Et vous… Après quoi vous courez ?

Allez tournez, valsez, tournez la page d’une année sur la Terre. Le mode d’emploi de la vie apaisée, vous allez le trouver.

Chiche ? On débute en 2017.

Belle année à tous et plus encore aux enfants qui vont créer, inventer… Et tourner sur les chevaux du manège, du manège en chantier.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.