Sylvie Kauffmann revient, ce soir, sur les réactions de Donald Trump au sujet de l'attentat de New York, et sur la vision du président américain concernant les relations internationales.

Donald Trump a d’abord accusé l’immigration et un programme d’attribution de visas qu’il juge laxiste. Il a demandé de renforcer le contrôle des étrangers et a déclaré qu’il ne fallait pas permettre à l’Etat islamique d’entrer aux Etats-Unis après l’avoir vaincu au Moyen-Orient.  

Pour le président américain, l’Etat islamique a été vaincu depuis la chute de Raqqa en Syrie. Pourquoi les partenaires des Etats-Unis se montrent plus nuancés dans leurs jugements ? 

C’est une guerre qui prendra du temps. Elle ne dépend pas seulement du contrôle de l’immigration aux Etats-Unis. Mais aussi du grand conflit qui se joue au sein du monde arabo-musulman. Quelles solutions préconise Donald Trump à cet égard ?

Trump a transposé à la politique étrangère son grand slogan électoral « America First », l’Amérique d’abord. 

Les invités
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.