Anthony Bellanger nous emmène au Venezuela où des élections régionales ont eu lieu ce weekend et le gouvernement assure les avoir remporté...

D'abord, les faits : sur les 23 régions qui votaient pour élire leur gouverneur, les Chavistes en ont remporté 17, l'opposition 5 et un dernier Etat était encore en ballottage. Autrement dit, sur le papier, c'est une victoire du régime de Maduro. Mais même sur le papier, c'est trop beau pour être vrai. Je m'explique : en 2012, avant la crise et la mort d'Hugo Chávez, le régime de Caracas avait obtenu 20 gouverneurs. En clair, il en perd 2. C'est peu, vu l'étendue de la crise. Mieux encore, les Chavistes perdent des Etats périphériques, un peu comme s'ils concédaient quelques broutilles sans importance à l'opposition. Bref, le message est : on n'est plus à l'époque soviétique où les dictateurs remportaient 99,8% des voix. On gagne les élections, il ne faut pas exagérer, mais on perd un peu de terrain, pour ne pas être ridicules. J'appelle cela de la chorégraphie électorale. Comme au menuet : des petits pas, rien que des petits pas mais sur la pointe, pour que ça fasse bien mal... 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.