Ce matin : la Chine qui marque des points technologiques de plus en plus impressionnants. De l'espace au tout petit.

Le rover Yutu-2 (Lapin de jade 2) a arpenté la surface lunaire jeudi à 10H22 heure de Pékin (14H22 GMT)
Le rover Yutu-2 (Lapin de jade 2) a arpenté la surface lunaire jeudi à 10H22 heure de Pékin (14H22 GMT) © AFP / China National Space Administration (CNSA) via CNS / AFP

Deux images ont déjà frappé le monde en 48 heures.

- La 1ère, ce sont les photos envoyées par la sonde chinoise qui a atterri sur la face cachée de la Lune. Pékin s’affirme comme une nouvelle puissance spatiale de premier plan. Sachez aussi que l’an dernier, la Chine a envoyé plus de fusées dans l’espace (39) que les Etats-Unis (31). L’Europe est loin loin derrière (8). C’est marquant. 

- La seconde image tourne sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une photo aérienne de Shanghai qui offre une résolution de 195 milliards de pixels, soit 15.000 fois mieux que votre smartphone. C’est si précis que l'on peut zoomer les visages des passants, les plaques minéralogiques etc. Ce n’est pas une 1ère fois mondiale, mais c’est une prouesse et dans un régime très autoritaire, on voit l’usage qui peut en être fait. L'espace et le tout petit, voilà deux exemples, mais il y en a d’autres. 

La Chine est désormais le leader mondial des équipements télécoms. C’est vrai sur la 4G, cela le sera encore plus sur la 5G. C’est, encore, la Chine qui a inauguré le premier réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR il y a quelques semaines. On sait combien cela tarde en Europe. La domination sur les panneaux solaires, sur les batteries des voitures électriques, dans les paiements électroniques par smartphones : tout cela est connu. Bref, il faut vraiment oublier l’image d’une Chine l’usine du monde, son atelier. Partout, elle veut prendre la main, c’est sa revanche historique. 

Jusqu’où vont-ils aller ?

On va d’abord répondre par un premier poncif ! Un pays de 1,4 milliard d’habitants a forcément les moyens d’aller loin – vous imaginez le nombre de chercheurs. Et maintenant, un second poncif : la Chine connaîtra forcément un jour une ou des crises, politique, social ou économique. 

Au-delà, les Etats-Unis conservent des domaines d’excellence (comme le militaire, le spatial quand même) et on voit surtout que ces deux pays, -Chine-Etats-Unis, se livrent une bataille de plus en plus féroce dans toutes technologies. 

Bien sûr, forcément, on regrette que l’Europe soit dans la plupart des cas absente de ces combats et ne cherche pas de domaine où elle serait impériale. Mais comme on est vendredi, et qu’il faut un point positif, disons que l’Europe a fait un choix différent, celui de la qualité de vie, du mode de vie, et que là est championne du monde.

L'équipe
  • Dominique SeuxDirecteur délégué de la rédaction des Echos et éditorialiste à France Inter
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.