Ode à l’entrepreneuriat

Oui, hier j’ai entenduLa revue de presse de Bruno Duvic de 8H30. Il évoquait le débat organisé dans Les Inrocks entre Emmanuel Todd et les jeunes journalistes du Bondy Blog, ce site d’infos créé après les émeutes de 2005.

Extrait de la revue de presse.

Et Bruno Duvic, peut-être critique, se demandait en quoi cela pouvait être un projet collectif. Eh bien, je trouve que Badrou a mille fois raison de donner ce conseil – s’il ne le dit pas au second degré ; l’entrepreneuriat, créer son business, est une solution, c’est un projet qui tente de plus en plus de jeunes. Oui, c’est une possibilité d’ascension sociale pour ceux qui sont exclus des parcours classiques. C’est un moyen de dire : la sinistrose ne passera pas par moi, c’est un médicament anti-déprime. Ce genre de déclaration peut être vu comme le signe d’un changement d’état d’esprit du pays. Dans les écoles de commerce ou d’ingénieurs, on assiste aussi à un réveil, à une énergie nouvelle. Dans toute la France, il y a une ruée vers les salons d’entrepreneurs. Dans les chiffres, est-ce que cela se voit ? Oui, 550 000 entreprises ont été créées l’an dernier, et le fait que la moitié soit des auto-entreprises ne dit pas que ce sont des fausses activités. Au minimum, ce sont des envies. Je ne crois pas non plus que créer son business soit un projet individualiste, loin du collectif ; au contraire.

Bon, tout cela n’est pas un peu optimiste quand même ?

Bisounours ? Je ne pense pas. La période est très propice aux créations. La révolution numérique change beaucoup de choses, la plupart des secteurs de l’économie vont devoir être réinventés. En plus, créer son activité est malgré tout plus facile – l’information est accessible. Avec les circuits de financement nouveaux, les capitaux sont plus disponibles. Les Français, s’ils n’ont pas inventé Google ou Facebook, ont beaucoup de start-up, bien plus que les Allemands par exemple. Bref, il y a une réserve de croissance économique et humaine considérable avec l’entrepreneuriat et j’ajouterai notamment l’entrepreneuriat féminin.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.