Le titre de votre chronique : ras-le-bol des mauvaises nouvelles.

Ce n’est pas moi qui le dis, mais c’est ce que l’on entend de plus en plus partout. L’envie de sortir de la grisaille, l’envie de trouver des coins de ciel bleu. Et le chroniqueur que je suis, n’est pas loin de partager cet avis, il est parfois lassé de commenter un jour la France qui n’a pas le moral, le lendemain l’Europe qui fait du surplace, le jour d’après les impôts qui eux courent trop vite. Ce résumé est exagéré mais ce matin encore, quelles sont les principales informations ? A peine tournée la page du quotient familial, on voit le pays prêt à s’écharper sur les retraites ; le FMI annonce que nous serons en récession cette année. Quoi encore ? L’étude annuelle et respectée du cabinet Ernst & Young montre que les investissements étrangers en France ont décroché l’an dernier ; enfin, on a appris que le budget voiture des automobilistes grimpe toujours. Au total, du gris !

Mais vous êtes décidé à trouver les coins de ciel bleu ?

Coûte que coûte dans l’économie ! Et rien qu’en feuilletant Les Echos de ce mercredi, on en trouve, vous allez voir de toutes sortes. Je vous les livre en vrac. Exemple numéro un : quand on regarde de près l’étude sur l’attractivité dont je viens de parler, on découvre que la région lyonnaise a attiré l’an dernier plus que jamais dans son histoire les entreprises étrangères, avec 4.000 emplois nouveaux à la clé. Bravo ! Exemple numéro deux : on apprend que Les Galeries Lafayette vont ouvrir dans quelques jours des très grands magasins à Djakarta et Pékin. Et alors, me direz-vous ? Et alors, les grandes enseignes tricolores savent se vendre.

Quoi encore, Dominique ?

On a vu les images de François Hollande baptisant le porte-conteneur français Jules Verne à Marseille. C’est une chose. Ce qui en est une autre, ce sont les bons résultats de l’armateur, le français CMA-CGM, le troisième mondial, qui viennent d’être publiés. Chiffre d’affaires, bénéfices : la crise a l’air finie. Bravo ! Quoi encore dans l’actualité d’hier ou d’aujourd’hui ? Le succès d’un certain nombre d’entreprises françaises dans les LED, l’éclairage aux diodes électroluminescentes, ce sont les ampoules où le filament est remplacé par des puces électroniques. Elles débarquent sur le marché, vont remplacer progressivement nos ampoules classiques, c’est une révolution technologique et l’actualité, c’est que la RATP est la première entreprise de transport au monde à les installer partout, dans le métro, le RER. 250.000 points lumineux à changer en 4 ans.

C’est fini pour les bonnes nouvelles ?

Non ! L’opérateur téléphonique SFR a annoncé hier que dans quelques jours, un certain nombre de ses clients parisiens pourront avoir du très haut débit Internet, à un Gigabit par seconde. C’est dix fois plus que la fibre optique, vous pourrez télécharger un film en une seconde. Seul Google le teste aussi à Kansas City. Les Français veulent rester dans la course technologique.

Y a-t-il une conclusion à tout cela ?

Non, sinon d'essayer de convaincre que parler de ce qui marche, ce n'est pas forcément niais.

Les liens

Le blog de Dominique Seux

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.